Covid-19 au Bénin : « Le pire n’est pas à craindre » selon Benjamin Hounkpatin

0 80

Le nombre de cas de personnes contaminées et de décès lié à la Covi-19 ne fait qu’augmenter tous les jours et les populations s’inquiètent de plus en plus. Mais sur la télévision nationale ce dimanche, le ministre de la santé s’est montré plus rassurant. Selon les explications de l’autorité, le pire n’est pas à craindre. Toutes les dispositions avaient été déjà prises pour faire face à la situation actuelle. Et pour que le pire soit évité, le ministre de la santé insiste sur le respect des gestes barrières à savoir le port de masque, le respect de la distance de sécurité sociale, le lavage régulier des mains, etc.

À la date du 5 juillet 2020, le tableau sanitaire lié au coronavirus montre plus 1.300 cas de personnes infectées et 21 décès. Les départements du Littoral, de l’Atlantique et de l’Ouémé restent les plus touchés au Bénin.

Banniere carrée

Benjamin Hounkpatin précise que la croissance du nombre de cas au Bénin en peu de temps n’est pas due à l’ouverture des lieux de culte et à la levée de certaines restrictions comme certains citoyens le disent, mais plutôt au non respect des gestes barrières. « Pour transmettre la maladie à d’autres personnes, il faudrait que le patient et ceux qui sont autour de lui ne respectent pas les gestes barrières. Et plus ils ne seront pas respectés, plus le nombre de cas va s’augmenter », a précisé le ministre de la santé.

Au vu donc de l’évolution de la situation, le gouvernement pourrait revenir sur certaines mesures ou même les renforcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!