Classé parmi les pays à revenu intermédiaire: Le Bénin toujours éligible aux financements concessionnels

0 36

Ces réformes, selon Romuald Wadagni, ont révélé le Bénin à lui-même, à l’Afrique et au monde entier. En exposant les secrets des performances de l’économie béninoise, Romuald Wadagni a insisté sur l’Idh. Le Bénin a fait de grands bonds. L’Idh (l’indice de développement humain), ‘est cet indice qui est apprécié chaque année par le Pnud qui évalue la qualité des soins et l’expérience de vie des populations, la qualité et l’accès à l’éducation des populations. Le Bénin n’a pas seulement fait des bonds en termes de l’Idh au sein de l’Uemoa selon le rapport du Pnud en 2018. ”(…) Quand on regarde l’ensemble des pays francophones d’Afrique,  le Bénin  a été noté encore au titre de 2019 comme étant le meilleur en matière de transparence budgétaire, notation effectuée en partenariat avec des institutions internationales indépendantes, financées notamment  par l’Union européenne”, a fait savoir le ministre de l’Économie et des Finances. Au niveau de la Cedeao, précise Romuald Wadagni,  le dernier rapport de la commission de la Cedeao indique que le Bénin est le seul pays qui à avoir effectivement mis en œuvre les principes et règles de libre échange et de circulation des personnes et des biens. Poursuivant ses explications, Romuald Wadagni renseigne aussi que le dernier rapport de la commission de l’Uemoa a présenté le Bénin comme le pays ayant fait la plus forte performance en matière de réformes et d’internalisation des directives et normes communautaire. En termes d’émission sur le marché des capitaux, la crédibilité du Bénin milite en sa faveur.  Le Bénin est allé pêcher sur le marché européen en euro bon. Le Bénin a été en Afrique le premier pays à faire une émission  obligataire de type d’euro bon en euro, a rappelé le ministre. ”La plupart des pays d’Afrique et hors d’Afrique quand ils font leurs premières émissions obligataires, quand ils font cette transaction, ils le font généralement en dollars parce que le montant dollar c’est le marché le plus profond, c’est le marché qui offre beaucoup d’argent à lever. Et donc pour ne pas prendre de risques généralement on va sur ce portefeuille-là, on va plutôt vers le marché dollars”, a martelé le conférencier.

Banniere carrée

L’opération en euro, un coup de génie du chef de l’État

 

”Le Chef de l’État a souhaité avec la volonté de  contrôler les risques que nous prenons, il a souhaité que nous fassions l’opération en euro, nous nous sommes organisés pour faire cette opération en euro. Plusieurs des spécialistes d’ici et là nous disaient que cette opération n’allait pas réussir et vous avez bien vu vous même le grand succès qu’à connu cette  opération qui a obtenu un taux de souscription de plus de 250% avec les félicitations de plusieurs institutions internationales y compris le Fonds Monétaire International.”, a dit le ministre de l’Économie. Selon lui, c’est pour la première fois que le Bénin fait quelque chose que personne n’a réalisé en Afrique. D’ailleurs, en Afrique francophone, le Bénin est reconnu pour la qualité de sa gestion. Les efforts du pays ont permis d’avoir lors de la dernière assemblée générale annuelle de la BAD, pour la première fois de son histoire, le prix du meilleur ministre des Finances. ”La dernière Assemblée Générale annuelle de la BAD, le Bénin pour la première fois de son histoire a obtenu le prix du meilleur ministre des Finances”. Les grandes institutions internationales citent le Bénin et prennent le pays parmi les modèles en Afrique. ”Les Nations Unies en partenariat avec le fond Monétaire International, quand ils ont décidé de choisir au niveau mondial 5 pays pour l’initiative Suisse qu’on appelle le Costing, l’évaluation du coût des ODD, mais le Bénin a été choisi avec le Rwanda comme les deux seuls pays d’Afrique”, laisse entendre le ministre de l’Économie des Finances, Romuald Wadagni. Aussi, poursuit-il,  sous l’impulsion de l’Allemagne et de l’Union européenne et le G20, ”Compact Africa” a été lancé et le Bénin a été l’un des tout premiers pays à être retenu pour participer à cette initiative. Cette initiative, explique-t-il,  vise à accompagner à faire des réformes en vue d’élargir le tissu du secteur privé et attirer les investissements étrangers. En clair, le Bénin est sur une bonne pente économique.

E.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!