Journées de l’agriculture à Savalou : Dossouhoui rehausse l’événement

0 76

Selon les initiateurs des Journées de l’agriculture, « les producteurs, les commerçants, et les transformatrices des filières riz, soja, maïs et manioc ont été formés pendant quatre jours » rapporte l’ABP.

Les formateurs ajoutent que ce renforcement de capacités a été assuré par des spécialistes en vue de doter les acteurs des connaissances nécessaires pour atteindre avec l’association pour le développement de la commune de Savalou, ses objectifs pour le secteur de l’agriculture.

Avant de procéder à la clôture officielle de la formation, le ministre en charge de l’agriculture a effectué une visite dans le champ de l’un des bénéficiaires de la formation.

Banniere carrée

La compétitivité et la commercialisation sont les deux obstacles auxquelles le secteur de l’agriculture est confronté à Savalou selon le professeur Jacques Dougnon, le président de la commission chargée de l’agriculture au sein de l’ADCS.

À sa suite, Paul Tonahin, producteur bénéficiaire de la formation a cité « les difficultés d’accès au crédit, à la semence de soja à l’eau, l’insuffisance de magasin de stockage et de matériels de production ».

En réponse, le ministre de l’agriculture a indiqué que des « hectares de domaine sont déjà obtenus à Savalou pour abriter un centre de réparation de machines agricoles, le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires pour faciliter l’accès au crédit agricole si les acteurs parviennent à se mettre en coopératives ou autres organisations paysannes ».

Gaston Cossi Dossouhoui qui a trouvé en ces Journées de l’agriculture, une démarche holistique simplifiant le rôle de vulgarisateurs des cadres, a instruit le directeur général de l’Agence territoriale du développement agricole et ses collaborateurs, aux fins d’apporter toute leur assistance technique pour son succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!