En visite au Bénin dans le cadre du projet ‘’Eglise Verte’’ : le Cardinal Michael Nzerny révèle pourquoi le Vatican s’investit dans la protection de l’environnement

0 68

Le cardinal Michael Nzerny, préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral auprès du Pape François au Vatican a récemment effectué une visite de travail au Bénin. Pendant son séjour, ce haut dignitaire de l’église catholique romaine a accordé une interview à la presse locale et internationale, précisément dans la matinée du vendredi 19 janvier 2024 au siège de la Conférence Episcopale du Bénin (CEB). Il en a profité pour dévoiler les raisons qui sous-tendent l’engagement de l’église catholique dans la protection de l’environnement.

Banniere carrée

La protection de la terre et de l’environnement reste et demeure une préoccupation de premier rang pour les différents Papes de l’église catholique romaine depuis les années 70. En 2015, à travers son encyclique Laudato Si (bénis sois-tu), le Pape François a appelé tous les hommes à la sauvegarde de la terre. C’est en réponse à ces appels que la Fondation de l’Archidiocèse de Cotonou a initié le projet « Eglise verte» lancé le 16 mars 2023. Lequel projet est placé sous le thème : « Tous ensemble pour la sauvegarde de notre maison commune : La Terre ». Selon son coordonnateur, le père Georges Adéyè, il a pour objectif de promouvoir l’éducation à la protection de l’environnement au sein de des communautés de l’archidiocèse de Cotonou, assurer une gestion innovante des ordures et déchets, assurer la promotion des énergies renouvelables et l’aménagement écologique des espaces et/ou domaines de l’archidiocèse.
Et comme on pouvait s’y attendre, cette initiative a reçu le soutien du Pape François qui en début de cette année 2024, a envoyé à Cotonou un de ses proches collaborateurs afin qu’il puisse mettre son sceau sur les différentes activités qui se mènent dans le cadre du projet ‘’Eglise Verte’’. Il s’agit du Cardinal Michael Nzerny, préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral qui a eu un agenda très chargé une fois à Cotonou.
Dans une interview accordée à la presse locale et internationale, le prélat a expliqué pourquoi l’église catholique s’investit tant dans la sauvegarde de l’environnement. « … parce qu’elle a comme vocation de promouvoir le développement humain. C’est-à-dire de faire face aux injustices, aux conflits, aux désastres, aux maladies et la crise climatique. Il ne faut pas isoler l’engagement environnemental des autres engagements qui sont très importants pour l’église. Le compromis environnemental de l’église est un compromis tout à fait anthropologique, pour aider l’homme à réaliser sa vocation comme créature de Dieu sauvé par Jésus Christ », a-t-il laissé entendre. Aux dires de Mgr Michael Nzerny, Ce que fait le Vatican est d’aider les uns à prendre les bons exemples des autres. Il a saisi l’occasion pour féliciter l’archidiocèse de Cotonou avec à sa tête Mgr Roger Houngbédji pour avoir initié le projet ‘’Eglise Verte’’.
Aussi, a-t-il abordé des questions relatives avec la «Convention Écologique 2030» du Vatican. Ceci Conformément aux enseignements de « Laudato si » et de « Laudato Deum ». Pour cette raison, un plan stratégique est mis en œuvre afin de faire des économies d’énergie. Le gouvernorat du Vatican veut ainsi utiliser les ressources de manière plus responsable, mieux gérer ses déchets ou encore modifier son parc automobile.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!