Procès de l’affaire FNDA hier : la Criet condamne l’ancien DG Valère Houssou à 10 ans de prison et 20 millions d’amendes avec confiscation de tous ses biens

0 2 232

La session criminelle de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a dévoilé des verdicts marquants ce mardi 23 janvier 2024. C’est le cas notamment d’une condamnation pour l’ancien directeur général du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) et ses co-accusés.

Le moment tant attendu a eu lieu, lorsqu’une décision cruciale a été rendue concernant le dossier FNDA après plusieurs années. Suite à un débat approfondi, le sort de Valère Houssou et ses complices sont scellés.

En effet, il est reproché à ces derniers des actes de corruption et des abus de fonction liés aux marchés publics mis en lumière par le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche. Loin, les résultats de l’enquête ont été présentés en Conseil des ministres, mettant en évidence des irrégularités financières qui remontent à octobre 2022.

Banniere carrée

S’il y a une chose à retenir après les travaux de la Criet, c’est que l’ex-directeur général du FNDA et le Directeur Administratif et Financier (DAF) ont été condamnés à une peine de 10 ans de prison, accompagnée d’une amende substantielle de 20 millions. Ces sanctions s’accompagnent également de la confiscation de leurs biens, signalant une fermeture judiciaire sans précédent.

La sévérité des jugements s’étend aux autres accusés de l’affaire FNDA. Le Directeur des Opérations et la PRMP ont été condamnés à 5 ans de prison, assortis d’amendes individuelles de 5 millions. Deux collaborateurs supplémentaires écopent aussi de 3 ans de prison, accompagnés d’amendes de 200 000 chacun. Ces peines variées soulignent la complexité de l’affaire et la diversité des responsabilités des accusées.

Le dénouement de l’affaire FNDA à la CRIET envoie un message fort contre la corruption, mettant fin à des mois d’enquête et de débats. Même si la rupture de confiance entre l’ex-Directeur du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) est actée par son limogeage depuis plusieurs années, cette décision vient confirmer celle-ci, laissant ce dernier et ses co-accusés purgés leur peine.

Kevin da-SILVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!