Après les « Vodun Days » à Ouidah : l’Uac s’apprête à abriter la 7e édition du « 10 janvier : et après ? »

0 616

La 7e édition de la journée réflexion dénommée « 10 janvier : Et Après ? » se tiendra le samedi 27 janvier prochain sur le campus de l’Université d’Abomey-Calavi. À quelques jours de l’évènement, l’initiateur principal, le Professeur Raymond Coovi Assogba, Sociologue et Boologue, a animé une conférence de presse ce mardi 23 janvier 2024 à l’École Doctorale Pluridisciplinaire « Espace Culture et Développement » de l’Uac. C’était l’occasion pour lui de dévoiler le programme et les autres détails de l’activité.

Banniere carrée

Informer le public sur l’atmosphère sociale dans laquelle se tiendra l’édition 2024 de l’activité intellectuelle dénommée «10 janvier : Et Après ? », et dévoiler le programme concocté pour la circonstance. C’est l’objectif principal de la conférence de presse animée par le Prof Raymond Coovi Assogba ce mardi soir au campus de l’Université d’Abomey-Calavi. L’évènement se tient samedi prochain sur le thème : « Faisons l’autopromotion de nos Boo-technologies ». Il va rassembler des universitaires, des intellectuels traditionnels, des chercheurs, des autorités à divers niveaux et les étudiants autour des sujets relatifs à la spiritualité Vodun et ainsi que ses différents aspects. Aux dires du Prof Assogba, il s’agira pour les participants de conquérir le contenu du thème ‘’boo-technologies’’ qui est censé devenir la substance des réflexions à mener pour les dix prochaines années. Dans son développement, le conférencier a souligné le fait que le Bénin est à un carrefour de son histoire et la connaissance du Vodun est menacée par des essais de noyer l’intelligence des vodunon dans la mare aux canards d’aliénation. « …Pour la décennie des Boo-technologies, l’accent sera mis sur l’opportunité d’ouvrir la conscience du Béninois à l’encouragement à découvrir, et accepter, vulgariser et utiliser les créatifs dont nous-mêmes, fils, filles et favi sommes les inventeurs », a-t-il laissé entendre. Et pour marquer cette vision de soi, le Prof Raymond Assogba indique qu’un pagne a été choisi pour magnifier la maturité de cette 7e édition de « 10 janvier : Et après » qui connaîtra la présence des campus de boologie de Sékou dans la commune d’Allada et celui de l’Université d’Abomey-Calavi.
L’intervention du Professeur a été suivie d’une séance de questions-réponses qui a permis aux professionnels des médias d’avoir plus de détails sur l’activité du 27 janvier 2024. Selon les explications de l’enseignant de Sociologie Anthropologie, cette journée de réflexion a été une initiative spontanée qui s’est imposée à son entendement en tant que boologue.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!