Retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la CEDEAO : L’instance sous-régionale dit n’avoir reçu aucune notification directe

0 3 006

Dans l’après-midi de ce dimanche 28 janvier 2024, l’univers des réseaux sociaux a été envahi par un communiqué conjointement signé par le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Ce communiqué annonce leur retrait de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour plusieurs raisons. En réponse à cette information, la CEDEAO a fait qu’elle n’a reçu jusque là aucune notification directe de la part des 3 pays et qu’elle rester prête à trouver une solution face à l’impasse politique en cours.

COMMUNIQUÉ

L’attention de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Commission de la CEDEAO) a été attirée sur un communiqué diffusé sur les télévisions nationales du Mali et du Niger annonçant la décision du Burkina Faso, du Mali et du Niger de se retirer de la CEDEAO.

Banniere carrée

La Commission de la CEDEAO n’a pas encore reçu de notification formelle directe des trois États membres concernant leur intention de se retirer de la Communauté.La Commission de la CEDEAO, sous la direction de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement, a travaillé assidûment avec ces pays pour la restauration de l’ordre constitutionnel.

Le Burkina Faso, le Niger et le Mali restent des membres importants de la Communauté et l’Autorité reste déterminée à trouver une solution négociée à l’impasse politique.

La Commission de la CEDEAO reste saisie de l’évolution de la situation et fera de nouvelles déclarations à mesure que la situation évolue.

Abuja, le 28 janvier 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!