Décès du professeur Paulin Hountondji : Adrien Houngbédji pleure un « frère » et une icône de l’élite béninoise

0 876

À l’instar de plusieurs personnalités politiques, Maître Adrien Houngbédji pleure aussi le départ du philosophe béninois Paulin Hountondji. Ce lundi 12 février 2024, il s’est rendu au domicile du disparu pour rendre hommage à l’homme de la science et icône de l’élite béninoise.

En compagnie du ministre de la décentralisation, Raphaël Akotègnon, il a exprimé à la famille du défunt ses sincères condoléances et douleureuses compassions.

In Extenso, son message

Banniere carrée

« Cher Paulin, Cher frère, Au moment où tu rejoins l’Eternel, je ressens ton départ comme un morceau de nous-mêmes qui se détache du navire. Je t’ai rencontré, c’était aux aurores de nos vies : octobre 1953, Collège Victor Ballot, classe de sixième.

Aux aurores de nos vies, tu étais le porte-flambeau. À midi, tu étais déjà le flambeau lui-même. Et tu nous quittes le soir, flambeau et porte-flambeau. Cette flamme que tu as incarnée restera à jamais allumée, chaque jour ravivée au souffle de ta culture immense, au souffle de tes convictions synonymes d’exigence, au souffle de ton humanisme qui, par tes actes, tes silences, ou tes réparties, interpelle chacun de nous au plus profond de nos consciences : Comment est-il possible d’être à la fois aussi grand et aussi humble ? Ce fut un honneur d’avoir été ton ami d’enfance, ton compagnon de lutte dans les années de braise traversées par notre pays, jusqu’à la souveraine conférence nationale que tu as coiffée de sa couronne de souveraineté.

Le tout-puissant maître de nos destins t’a détaché du navire à un moment où nous pouvions encore compter sur la boussole de la liberté et de la paix que tu fus.

Le peuple béninois perd une de ses références, l’Afrique, un penseur de renom et les universitaires, un apôtre de la connaissance universelle.

Que la volonté de Dieu soit faite ! Du fond de mon cœur, et à l’instar de tous ceux qui t’ont connu et admiré, je prie la miséricorde divine qu’elle t’accueille dans sa demeure d’éternelle sérénité. Tu as mené le bon combat. Dors en paix, cher frère et cher Paulin. »
Maître Adrien HOUNGBEDI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!