Pour vols et trafic d’armes : 4 militaires Burkinabé radiés de l’armée, identités

0 1 040

La Haute hiérarchie des Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso a radié quatre (04) militaires de ses rangs. La décision a été prise par le ministre de la Défense, le général de brigade Kassoum Coulibaly, par le biais de plusieurs arrêtés signés ce 9 février 2024. Ils sont punis, d’après Wakatsera pour des faits de vol, de recel de matériels militaires et de trafic d’armes.

Dans le lot de la sanction disciplinaire prononcée, les 4 soldats sont composés des éléments de 1ʳᵉ classe et de 2ᵉ classe. Il s’agit du soldat de 1ʳᵉ classe Souleymane Nessao à qui il est reproché également des accusations «d’escroquerie».

Banniere carrée

À lui, s’ajoutent le soldat de 1ʳᵉ classe Roger Ouédraogo, le soldat de 2ᵉ classe Mevis Armel Bamogo et le soldat de 2ᵉ classe Ousseni Tassembedo. Selon le décret du ministère, ces accusations sont extrêmement « graves » et les sanctions sont «en application des dispositions de l’article 104 de la loi n°038-20216/AN du 24 novembre 2016 portant statut général des personnels des Forces Armées Nationales», peut-on lire.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!