Après la crise sociopolitique au Niger : la Banque mondiale ravale sa propre vomissure en rouvrant ses portes

0 925

La banque mondiale reprend ses engagements avec le Niger après six (06) mois de suspension. La Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et le Niger a été reçue en audience par le Premier ministre, ministre de l’économie et des finances Ali Mahaman Lamine Zeine.

Banniere carrée

« Nous sommes là, avec la ferme volonté et la détermination de pouvoir résoudre avec vous tous les obstacles pour une reprise totale de tous les programmes de la Banque mondiale au Niger » déclare Clara Desousa Directrice des opérations pour le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et le Niger. Plusieurs sujets ont été débattus dont entre la restructuration du portefeuille afin de prendre en compte les aspirations du peuple Nigérien. Dans son discours, L
le premier ministre Nigérien a exprimé sa volonté de reprendre la coopération avec le Niger et dans un langage franc a dit le mécontentement du peuple nigérien sur la prise de position de l’institution suite au coup d’État en suspendant les activités au Niger.
Le premier ministre invite la banque mondiale à une évaluation de ses activités en prenant en compte le contexte actuel du pays. L’évaluation de la restructuration du portefeuille se fera entre les deux partenaires pour les anciens et futurs projets indispensables au développement du Niger.

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!