Affaire diffamation d’un artiste contre dame Juliette Gbaguidi : Attention ! Gbèzé condamné, mais pas déposé en prison

0 12 542

La star de la musique traditionnelle Toba et Tchinkounmè Gbèzè Zèguèzougou a été condamné par le Tribunal de Cotonou dans le dossier qui l’oppose à l’opératrice économique Juliette Gbaguidi. Après plusieurs mois de batailles judiciaires, le dossier a été vidé de son contenu ce mercredi 6 mars 2024 par le Tribubal de Première Instance de Première Classe de Cotonou condamnant l’artiste à une peine de 12 mois de prison ferme et une amende de cinquante 50 millions de FCFA.

D’après les sources bien introduites du Département Enquête et Investigation (DEI) du Groupe de Presse Le Potentiel dans l’appareil judiciaire, il convient de noter qu’effectivement l’artiste a été condamné dans le délibéré par le Président de céans, statuant publiquement et contradictoirement. Nos sources renseignent que l’artiste n’était même pas présent à la salle de l’audience lors du délibéré.

Ses avocats-conseils selon les mêmes sources, ont interjeté appel, bloquant l’exécution de la décision. Dans ce même dossier, le Tribunal de Cotonou a condamné l’artiste Metokan à un an de prison aussi et à 500 mille d’amende. D’autres accusés ayant relayé de fausses informations dans l’affaire ont écopé chacun de 12 mois d’emprisonnement. Rappelons qu’il est reproché à l’artiste Gbèzé d’avoir produit un morceau dans lequel il aurait tenu des propos diffamants et injurieux contre dame Gbaguidi.

Banniere carrée

La décision de condamnation ayant été frappée d’appel et en la matière, une décision frappée d’appel ne saurait être exécutée, l’artiste Gbèzé n’a ni été arrêté, ni déposé à la prison civile de Cotonou.

Les regards sont tournés vers la Cour d’Appel pour confirmer ou infirmer la décision rendue en premier ressort par le Tribunal de Cotonou. Affaire à suivre.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!