Gestion intégrée des ressources en eau dans la vallée de l’Ouémé : le programme DURAGIRE lancé

0 118

Il est de plus en plus important de coordonner des actions durables pour la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE). En effet, c’est dans ce contexte que le programme DURAGIRE (Durabilité des actions GIRE dans le delta de l’Ouémé) a été lancé ce mercredi 6 mars 2024 à Cotonou. Il est mis en œuvre par un consortium composé de SNV, VNG International et l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB). Objectif, améliorer la résilience des communautés du bassin de l’Ouémé face aux risques liés à l’eau causés par les effets des précipitations saisonnières. Il fait suite au programme OmiDelta et ses activités visent à soutenir la durabilité des acquis ou réalisations de OmiDelta.

Dans son discours d’ouverture, Jeanette de Regt Directrice Nationale SNV Bénin, fait savoir que l’évaluation du programme OmiDelta a confirmé de très bons résultats, mais il y avait quelques défis en termes de durabilité. C’est ce à quoi répond le programme DURAGIRE. « Nous sommes très fiers de pouvoir contribuer dans la durabilité des résultats du programme du GIRE OmiDelta à travers le programme DURAGIRE », révèle la Directrice nationale SNV au Bénin tout en invitant les différents acteurs pour l’atteinte de futurs objectifs. La question préoccupe l’Association Nationale des Communes du Bénin, membre du consortium du projet. « Les ravages causés par les inondations de 2022, nous rappellent que l’eau, un liquide précieux de la vie demeure une menace constante pour les communautés », avance Luc Atrokpo. À l’en croire, les épisodes d’inondations, montrent clairement la limite des avancées en matière de gestion intégrée des ressources en eau. C’est la raison de la synergie d’actions du consortium SNV, VNG International et ANCB à travers le projet DURAGIRE. Il prend en compte 14 différentes communes dans la vallée de l’Ouémé, dont Adja-Ouèrè, Adjohoun, Bonou, Dangbo, Les Aguégués, Ouinhi, Sèmè-Podji, Toffo, Porto-Novo, So-Ava, Zangnando, Zè, etc., pour une période d’exécution de 36 mois. Deux (2) autres communes seront intégrées au projet. L’ANCB à travers son président a pris l’engagement au nom de tous les maires des communes du Bénin, d’œuvrer pour un meilleur suivi du projet dans les localités. Représentant le ministre de l’Énergie, de l’eau et des Mines Samou Adambi empêché, Konlo Chabi affirme que, le programme représente une réponse proactive et stratégique aux défis auxquels sont confrontées les communautés en matière de sécurité hydrique, de responsabilisation dans les acquis de OmiDelta, l’effectivité de la GIRE dans les bassins et de prévention des risques et catastrophes liés à nos populations. « Le Bénin est confiant que les résultats de ce programme seront concluants et permettront de formuler une autre phase qui couvrira tout le bassin de l’Ouémé », souhaite le représentant du ministre en lançant officiellement les travaux de l’atelier.

Banniere carrée

Les phases du programme DURAGIRE

Le programme vise trois (3) grands objectifs. Il s’agira d’assurer l’accès équitable aux ressources en eau des communautés du delta de l’Ouémé, préserver les ressources et protéger les communautés des défis qu’engendre l’eau, dont l’inondation, l’érosion des sols, etc. La mise en œuvre du projet se fera en plusieurs étapes. Une première phase consistera à faire des études préliminaires pour un état des lieux. La deuxième phase permettra de mettre en place des comités locaux dans les localités bénéficiaires du projet.

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!