Cour Pénale Internationale : la Japonaise Tomoko Akane élue présidente, une béninoise devient 2e vice-présidente

0 1 409

La Cour Pénale Internationale (CPI) basée a La Haye au Pays-Bas a une nouvelle présidente. Il s’agit de la juge japonaise Tomoko Akane (68 ans). Elle a été élue hier lundi 11 Mars 2024 lors de la plénière de l’institution selon des informations rapportées par 24 heures au Bénin. L’Italien Rosario Salvatore Aitala (56 ans) est élu premier vice-président, tandis que la béninoise Reine Alapini-Gansou (67 ans) prend le poste de deuxième vice-présidente. La nouvelle présidente de la CPI se dit honorée d’avoir été élue par ses collègues . Mieux, elle dévoile ses ambitions pour les 3 prochaines années. « Je me concentrerai sur la promotion du dialogue entre les organes de la Cour et les représentants de la défense et des victimes, ainsi que sur le renforcement du dialogue avec les États parties et les États qui n’ont pas encore ratifié le Statut de Rome. Je donnerai également la priorité à la sécurité et au bien-être du personnel de la Cour », a fait savoir la nipponne Tomoko Akane. Elle succède au polonais Piotr Hofmański.

Banniere carrée

Pour rappel, Reine Alapini-Gansou a été élue juge à la Cour pénale internationale le 5 décembre 2017 lors de la 16e session de l’Assemblée des États parties au siège de l’ONU]. Elle prend officiellement ses fonctions le 11 mars 2018 pour un mandat de 9 ans.

En tant que juge à la CPI, elle traite notamment des situations en Libye, en République Démocratique du Congo (RDC), au Mali, en Géorgie, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!