Présidentielle au Sénégal : Ousmane Sonko prédit un « KO » pour son parti dès le premier tour

0 356

Libérés de prison ce jeudi 14 mars 2024, les opposants Sénégalais Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye ce dernier candidat à l’élection du 24 mars prochain ont animé une conférence de presse. Elle s’est déroulée dans l’après-midi de ce vendredi 15 mars 2024 dans un hôtel de la capitale. Au cours de cette première sortie très attendue des deux leaders du PASTEF, le Président Ousmane Sonko et le candidat Diomaye ont abordé plusieurs sujets.

Notamment, il s’agit de l’élection présidentielle qui se pointe dans quelques jours, les conditions de leur arrestation, leur détention, leur programme de développement et d’autres sujets touchant la vie sociopolitique au Sénégal. Dans ce cadre et en prenant la parole, Ousmane Sonko a prédit que son parti gagnera les élections dès le premier tour.

« Si l’élection se déroule bien, je ne pense pas qu’on fera moins de 60% », dira t-il devant la presse à Dakar. Il a cependant appelé « les Sénégalais à rester vigilants, d’autant qu’il y a des rumeurs de corruption qui circulent », ajoutant ne pas disposer de « preuves suffisantes » à cet égard.

Banniere carrée

Parlant des retombées des différents événements qui ont secoué le pays ces dernières années et répondant à la question des journalistes de savoir s’il aurait une vengeance, le Président Ousmane Sonko a déclaré que rien n’est prévu dans ce cadre mais il y aura justice.

« Il n’y aura pas de vengeance, il y aura de la justice. Je ne dis pas qu’il y aura une impunité totale », a affirmé le maire de Ziguinchor.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!