Justice : Un agent de renseignements risque 2 ans de prison pour abus de fonction

0 1 716

Un agent de renseignements se retrouve au cœur d’une affaire délicate, risquant deux ans de prison ferme pour abus de fonction. Impliqué dans une histoire de dénonciation calomnieuse avec un chef de village et un Bouvier, les faits se déroulent dans un village situé dans la zone rouge à Malanville.

L’agent de renseignements, le chef de village et un Bouvier se retrouvent tous trois sous les feux des projecteurs judiciaires. L’accusation portée par le Bouvier contre l’agent de renseignements est grave. Ce dernier aurait exigé de l’argent pour ne pas le dénoncer en tant que potentiel terroriste. Une allégation qui a semé le trouble dans le village, déjà sous tension en raison de sa proximité avec la zone rouge.

Banniere carrée

Lors du procès, les trois accusés ont nié en bloc les faits qui leur étaient reprochés. Cependant, des révélations inattendues, le Bouvier a admis n’avoir pas versé d’argent à l’agent de renseignements, tandis que le chef de village a reconnu qu’un membre de sa famille avait été extorqué par ce dernier. Des témoignages qui ont éclairé d’un nouveau jour l’affaire et renforcé les charges pesantes contre l’agent de renseignements.

Le ministère public a requis des peines variées : la relaxe pour le chef de village, 12 mois de prison ferme et une amende de 500 mille francs pour le Bouvier, et 2 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de francs pour l’agent de renseignements. Tandis que les parties concernées attendaient avec fébrilité le délibéré, prévu pour le 18 avril, l’issue de cette affaire retient l’attention de toute la région.

Kevin da-SILVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!