Sous pression populaire après la révision constitutionnelle: Faure Gnassingbé se rétracte et demande à ses députés une deuxième lecture de la loi

0 260

Moins d’une semaine après la révision de la constitution qui passe d’un régime présidentiel à un régime parlementaire au Togo, le président de la République Togolais, Faure Gnassingbé demande une deuxième lecture de la loi.

A travers un communiqué de presse en date du 29 Mars, il est écrit que « le président de la République demande à l’assemblée nationale une deuxième lecture de la loi portant révision de la constitution togolaise »

Cette volte-face du régime de Lomé est motivée selon le même communiqué par « l’intérêt suscité au sein de la population par le texte depuis son adoption ».

Banniere carrée

Rappelons que l’opposition et les organisations de la société civile ont dénoncées cette révision qui constitue un recul démocratique selon elles.

Cette demande d’une deuxième lecture est une première victoire pour l’opposition mais aussi la preuve que le régime du Togo malgré tout connaît la ligne rouge à ne pas franchir pour éviter un soulèvement populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!