Formation des professionnels des médias sur le projet Wuri-Bénin : le coordonnateur national Jean Aholou satisfait des travaux

0 577

Amazone Hôtel de la ville de Bohicon dans le département du Zou a servi de cadre à la séance d’information et de renforcement de capacités des professionnels des médias et de contenus sur les acquis du projet Wuri-Bénin. Du jeudi 18 au vendredi 19 avril 2024, une cinquantaine de journalistes ont été mieux informés sur les résultats de ce projet qui se veut aujourd’hui champion dans l’identification des personnes physiques au côté de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP). La cérémonie de clôture a été présidée vendredi dernier par le coordonnateur national de Wuri-Bénin Jean Aholou sur une note de satisfaction.

Le coordonnateur Jean Aholou à droite et le Directeur des médias à gauche

À l’instar de la commune de Natitingou dans le département de l’Atacora, de Parakou dans le Borgou, l’étape de formation des professionnels des médias et des créateurs de contenus sur le projet Wuri-Bénin a été un franc succès. Pendant 48 heures, les journalistes issus des médias du centre Bénin ont été mieux informés sur les résultats exceptionnels obtenus par ce projet depuis septembre 2020 et l’importance pour les citoyens de se faire établir la carte NPI/fID communément appelée « C’est Moi ».

Du rappel des principes de reportage dans le cadre de l’identification des personnes, en passant par une exposition des fortes statistiques obtenues et la réalisation de plusieurs productions, lors de cet atelier, le projet Wuri-Bénin a su s’imposer en qualité de bras opérationnel de l’ANIP sur toute l’étendue du territoire national.

Non seulement les populations sont informées de l’importance de se faire identifier, mais aussi bénéficient déjà des nombreux avantages de la carte « C’est Moi ». L’expérience de la coordination nationale du projet avec les professionnels est une réussite.

Le travail continuera au niveau des rédactions pour une couverture plus large des acquis de ce projet. «Je ne peux que remercier les uns et les autres pour leur active participation aux travaux. Cette participation qui a permis de collecter pas mal de productions en termes d’éléments capables de promouvoir désormais au Bénin, la carte « C’est moi » et au-delà de cette carte aborder tous les aspects saillants de l’intervention du projet d’Identification Unique pour l’Intégration Régionale et l’Inclusion en Afrique de l’Ouest (Wuri)», dira Jean Aholou, le coordonnateur de Wuri-Bénin.

Banniere carrée

Mieux, c’est l’occasion pour lui d’inviter encore les journalistes à être les ambassadeurs de ces acquis auprès des populations à la base.

Dans ce sens, il ajoute que le «gouvernement a déjà fait son effort, en mettant à disposition cette possibilité en tenant compte de l’inclusion à travers la mise à disposition du certificat du numéro personnel d’Identification, il ne nous reste qu’à relever le défi de l’information, de la participation et de la démocratisation en termes d’usage de cette carte aujourd’hui».

Au terme de ces deux (02) jours, le gouvernement de la République du Bénin à travers le ministère du Numérique et de la Digitalisation a marqué toute son admiration vis-à-vis de l’assiduité des professionnels des médias.

Son représentant, Apollinaire Gbaguidi a invité les professionnels des médias à plus d’engagement pour la réussite des derniers moments de la fin de ce projet novateur et bénéfique. «Je vous ai vu très mobilisé, tout ouïe de comprendre pourquoi et comment le projet Wuri-Bénin est un projet promoteur du capital social et humain et qui mérite notre attention à tous. Enfin, que les nombreux efforts du gouvernement dans la conduite des réformes dans le secteur sont de véritables actes de développement. L’ANIP à travers Wuri-Bénin, avec le soutien financier de la Banque mondiale, fait de l’identification inclusive son cheval de bataille» a apprécié le directeur des médias du ministère du Numérique.

Après plusieurs années d’intervention, le projet Wuri-Bénin s’achève en 2006. Il a permis d’établir la carte « C’est Moi » à des milliers de béninois. Le NPI/fID est une solution à l’inclusion sociale et financière.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!