Assainissement Pluvial de Cotonou : Évaluation du Programme avec un taux d’exécution de 66,18%

0 773

Une visite des chantiers du Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC) avec les journalistes a été organisé ce jeudi 25 Avril 2024. Cette descente a permis d’évaluer l’avancement des travaux, avec un taux d’exécution global de 66,18% jusqu’en mars 2024. Cette initiative, lancée en 2020, vise à réduire les risques d’inondations dans 34 bassins et sous-bassins des 50 villes de Cotonou, renforçant ainsi la résilience urbaine et la gestion des eaux pluviales.

Lancé en 2020, le PAPC est un projet majeur du gouvernement béninois, continuant à avancer dans sa mission d’assainissement pluvial. Les journalistes ont eu l’opportunité de visiter plusieurs chantiers pour évaluer l’avancement des travaux, qui comprennent la construction de collecteurs en béton armé, de voiries pavées, de caniveaux latéraux et de bassins de rétention. Les ouvrages du PAPC sont conçus pour s’adapter à l’environnement local, notamment aux conditions marécageuses, avec des dispositifs prévus pour l’entretien et la maintenance à long terme.Des partenariats avec la municipalité de Cotonou et la Société de Gestion des Déchets (SGDS) garantissent la gestion et l’entretien des ouvrages une fois les travaux terminés. Des initiatives telles que l’installation de poubelles et la création de comités de lutte contre les inondations témoignent de l’engagement du projet envers la communauté locale. Les habitants peuvent déjà constater des améliorations significatives, avec des réhabilitations en cours pour renforcer les infrastructures existantes. Pour le coordonnateur du Projet dans la ville de Cotonou , Oswald GANGBO , il a rassuré les uns et les autres de la qualité des travaux qui sont réalisés et qui finiront d’ici là. En témoigne ses propos lorsqu’il affirme : “A la fin des travaux , une très grande différence sera notée dans les endroits pris en compte par le projet “. Il poursuit en mettant un accent particulier sur les exécutoires naturels. Il s’agit de la «  mer et du lac Nokoue ».

Banniere carrée

Au terme du projet, de grandes réalisations sont attendues. Elles sont : la construction de 46 000 ml de collecteurs; la construction de 90 000 ml de collecteurs secondaires et de caniveaux latéraux de rues ;
l’aménagement et le pavage de 49 000 ml de rues ; l’aménagement de 7 bassins de rétention; l’acquisition d’équipements pour la collecte de déchets solides; la reconstruction et l’équipement de l’école des sourds à Vèdoko 2; la reconstruction et l’équipement de l’école primaire publique de Vêdoko 2; la reconstruction et l’équipement de laboratoire type centre de santé communautaire.

La durée de mise en œuvre du projet est de 6 années soit deux années restantes pour l’heure.

Kevin da-SILVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!