Tribunal de première instance de première classe d’Aplahoué dans le Couffo : Le conseiller communal Flavien DINMENCHI élu sur la liste UP-R à Djakotomey déposé en prison

0 4 066

Flavien DINMENCHI, conseiller communal élu sur la liste Union Progressiste le renouveau ( UP-R) de l’arrondissement de Adjintimey dans la commune de Djakotomey arrêté et placé en garde-à-vue depuis le Mardi 30 Avril 2024 dernier par la police a été présenté ce matin au parquet du tribunal d’Aplahoué.

Le procureur a cherché notamment à comprendre comment des vivres volés aux enfants à la cantine scolaire de l’école primaire publique de SEBIOHOUE dans l’arrondissement de Adjintimey ou il a été d’ailleurs élu se sont retrouvés dans sa chambre.

A l’enquête préliminaire devant les officiers de police judiciaire comme devant le procureur au parquet du tribunal, il n’a pas réussi à convaincre sur sa non implication active ou passive dans ce cambriolage. Face à l’incapacité à convaincre, le procureur et le juge de liberté et de la détention ( JLD) ont décidé qu’il soit placé sous mandat de dépôt pour des faits de recel en attendant de comparaître le 29 Mai 2024 à la salle d’audience publique pour être jugé conformément à la loi.

Banniere carrée

Il sera donc déposé à la prison civile de Lokossa pour être privé de sa liberté jusqu’à la fin de décision du tribunal selon des sources exclusives du webmedia le potentiel

Pour rappel des faits, c’est dans la nuit du dimanche 21 au Lundi 22 Avril 2024, que des délinquants ont cambriolé l’école primaire publique de SEBIOHOUE dans l’arrondissement de Adjintimey dans commune de Djakotomey, département du Couffo. Plusieurs sacs de Riz ont été emportés tout comme des bidons d’huile destinés à la cantine scolaire des écoliers.

Les enquêtes des autorités de la police républicaine ont permis de découvrir 11 sacs de Riz et 12 bidons d’huile de 5 litres précédemment volés dans la cantine de l’école dans la chambre de l’élu UP-R. C’est ainsi que sa mésaventure a commencé jusqu’à ce qu’il ne se retrouve privé de sa liberté au commissariat et ensuite déposé en prison

Joseph Sossou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!