Travaux routiers à Godomey Finafa : Des maisons inondées

0 465

C’est une situation dramatique que vivent les habitants du quartier Godomey Finafa dans la commune d’Abomey Calavi. Ils subissent les retombées négatives des travaux en cours dans la zone visant l’aménagement du tronçon menant du CEG Le Nokoué vers le carrefour de l’Église protestante de Houédenou.En dehors des tracasseries liées à la circulation par l’imposition de nombreuses déviations et la fermeture de voies principales, les riverains doivent maintenant faire face à la furie des eaux. En effet, les travaux d’aménagement dans les rues du quartier ont été réalisés sans caniveaux.

Dans cette zone déjà marécageuse, l’eau de ruissellement n’a d’autre passage actuellement que les maisons. Avec les dernières pluies qui se sont abattues sur Calavi, les occupants des maisons se réveillent sous l’eau. Certains locataires sont contraints de déménager sans autre forme de procès. Les propriétaires de maison qui n’ont pas d’autre choix cohabitent avec l’eau au salon, dans les chambres, les cuisines et autres compartiments des maisons.

«Nous ne savons plus à quels saints nous vouer. Les travaux réalisés ont plutôt drainé l’eau dans nos maisons plutôt que de nous aider à nous en débarrasser. Ils ont fermé tout le passage de l’eau, nous imposant des travaux supplémentaires de relèvement du niveau des maisons, sans résultat,» confie un propriétaire presque en sanglots.

Banniere carrée

Pour cet étudiant locataire d’un studio dans la zone, c’est la pire des expériences. Arnaud K. raconte qu’il s’est retrouvé au milieu de la nuit sous l’eau alors qu’il n’y a même pas eu de pluie. Selon lui, le passage de l’eau ayant été bloqué, celle-ci cherche par tous les chemins à s’infiltrer dans les chambres. Interrogée, Clémentine FREITAS le chef de quartier de Godomey Finafa, n’a pas de mot devant la situation.

Elle nous a confié que plusieurs propriétaires se retrouvent dans le cas. «Depuis que cette situation a commencé, je ne reçois que des plaintes. Et quand les intéressés viennent, ils sont surpris de me voir aussi dans l’eau. Nous n’avons jamais vécu une telle situation. C’est très déplorable. Nous espérons que les hauts responsables vont s’en préoccuper.» affirme-t-elle.

S’il est vrai que les travailleurs d’aménagement visent l’amélioration de la mobilité humaine, il est aussi évident qu’ils ne doivent pas en rajouter à la peine des populations. C’est pourquoi, il urge qu’une solution soit trouvée au niveau du quartier Godomey Finafa dont les habitants sont carrément dans l’eau.

L’entreprise chargée des travaux et le gouvernement sont invités à prendre des mesures correctives pour sauver les populations. Des caniveaux sont envisageables par exemple ou carrément, il faudra libérer le passage de l’eau. Des vies sont en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!