Après son interpellation musclée par les éléments de la BEF : Clément CAPO-CHICHI auditionné et relâché

0 1 108

Interpellé ce jeudi 16 mai 2024 aux environs de douze heures 30 à son bureau par les éléments de la Brigade économique et financière, Clément CAPO-CHICHI, l’ancien Président de la Commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) a été relâché dans la même journée. Après son interpellation, il a été conduit à la Brigade économique et financière (BEF). A l’issue de son audition, son avocat Me Brice Zinzindohoue a introduit autour de dix-sept heures une correspondance à la BEF portant en objet « violation de l’article 30 de la loi portant création de la Commission des droits de l’homme ». Ledit article dispose que « aucun membre de la commission ne peut être arrêté ni poursuivi pour crime et délit pendant qu’il a la qualité de membre de la commission et 12 mois après la perte de celle-ci qu’avec l’autorisation préalable de la Cour suprême, siégeant en assemblée plénière ». Il ne peut donc être déféré sans violation de la loi dans ce dossier qui l’oppose à ses collègues commissaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!