Examen de DT 2024 : le préfet Milohin a lancé la phase théorique au lycée technique d’Akokponawa à Bopa

0 809

128 candidats dont 38 filles composent depuis ce mardi 21 mai 2024 au lycée technique et professionnel d’Akokponawa de Bopa dans le département du Mono dans 7 spécialités notamment métier de mode et vêtements, électronique appliquée, électronique, BTP, producteur multimédia, développement web et mobile et la comptabilité mercatique.

C’est le préfet du département du Mono, Dêdêgnon Bienvenu Milohin, qui a procédé au lancement officiel de l’examen du diplôme de technicien (DT) 2024 sur sa juridiction administrative. La dynamique du gouvernement Talon à promouvoir l’enseignement technique et la formation professionnelle se matérialise et reçoit l’adhésion des parents d’élèves .

La hausse du taux des candidats au DT 2024 en est une belle illustration : 128 candidats en 2024 contre 100 en 2023 pour le compte du département du Mono. «Nous sommes venus au lycée technique d’Akokponawa de Bopa pour lancer les épreuves de la phase théorique du diplôme de technicien pour le compte du Mono. Il y a eu un accroissement du nombre de candidats ce qui témoigne de l’engouement des parents qui motivent leurs enfants à émerger dans les filières techniques et professionnelles. C’est une grande satisfaction de savoir que de plus en plus non seulement les parents jouent leur partition mais les élèves aussi sont motivés», a entamé Dêdêgnon Bienvenu Milohin, préfet du département du Mono.

Banniere carrée

Pour lui, le département du Mono s’illustre très bien en terme de résultats. «L’année, presque toutes les filières ont donné 100% , nous espérons faire mieux cette année, pourquoi pas 100% dans toutes les filières pour encourager davantage le gouvernement dans sa politique de promotion de l’enseignement technique et professionnel. Bonne chance aux candidats», a-t-il souhaité Dr Carlos Emery Atoun, directeur départemental de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle (Ddestfp) Mono, se réjouit de la bonne organisation et a fait comprendre que la dynamique du gouvernement du président Talon à promouvoir l’enseignement technique et et la formation professionnelle est entrain de véritablement prendre corps.

Aux 128 candidats qui composent dans 6 salles pour 7 spécialités le chef du centre et proviseur du lycée technique et professionnel de Bopa, Placide Qenum conseille «restez sereins et dites-vous que c’est ce qui est enseigné depuis le début de l’année et qui vous sera demandé». Quant aux parents, ils croisent les doigts pour la réussite de leurs enfants.

A. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!