CEP session 2024 : Le MEMP Salimane Karimou lance les premières épreuves à l’EPP Sikè-nord de Cotonou

0 1 044

Le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) Salimane Karimou a lancé officiellement dans la matinée de ce lundi 3 juin 2024 l’examen du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) session de 2024.

L’Ecole Primaire Publique (EPP) Sikè-nord de la ville de Cotonou dans le département du Littoral a abrité ce lancement au plan national en présence des acteurs du système éducatif, les autorités préfectorales, locales et les parents d’élèves.

Sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves écrites du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) ont officiellement démarré ce lundi 03 juin 2024. De manière symbolique, l’envol de cette première phase a été donné par le gouvernement à travers le ministre chargé des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou.

En procédant à l’EPP Sikè-nord de Cotonou au lancement national de cet examen, l’autorité ministérielle a invité les 489 candidats qui planchent dans ce centre et tous les autres dans les autres départements à l’esprit de concentration afin d’affronter avec efficacité les épreuves à eux soumis par les enseignants.

Les candidats dans l’une des salles

La tenue à bonne date de cet examen est l’aboutissement d’un long processus marqué essentiellement par les réformes du gouvernement en place au niveau de l’enseignement.

Le ministre Salimane Karimou a exprimé toute sa fierté vis-à-vis des résultats tangibles qui aujourd’hui font la fierté de l’école béninoise. «C’est un évènement que nous vivons avec bonheur. Vous voyez, tout le monde est là dans le complexe scolaire Sikè-nord dans Cotonou ici, le maire de Cotonou à côté, le préfet à ma droite et nous venons de procéder au lancement du CEP session 2024. Grande est notre joie et nos mots seront des mots de remerciement à l’endroit de tout le monde. Tout se passe bien et notre souhait est que tout s’achève bien », s’est réjouit le MEMP.

Dès ce lundi 3 juin 2024, les 256. 968 candidats qui affrontent l’examen sur le plan national vont composer également dans les épreuves orales et sportives.

Banniere carrée

Ces différentes étapes sont importantes dans le processus et tout est mis en place pour le bon déroulement dans les 802 centres du Bénin, a rassuré le ministre Salimane Karimou dans son intervention après le lancement. «C’est parti pour quatre jours d’examen. Il y a les épreuves écrites qui démarrent aujourd’hui, dans l’après-midi il y a aura quelques épreuves orales qui vont s’y ajouter, demain mardi deuxième jour, les épreuves écrites vont se poursuivre avec la mathématique, les épreuves orales vont s’y ajouter et les épreuves pratiques vont continuer après à travers le dessin que les enfants ont tiré et le reste avec les épreuves sportives», a-t-il indiqué.

Après avoir parcouru les 14 salles de composition de l’EPP Sikè-nord de Cotonou, le ministre et sa délégation ont remercié le corps enseignant, les parents d’élèves et les autres acteurs qui ont permis de voir ce jour. C’est une fierté de voir la ville de Cotonou abriter le lancement de cette session au plan national.

«D’abord, je dois témoigner ma reconnaissance au ministre pour avoir réussi à faire du département du Littoral et de Cotonou, la capitale de lancement de cette session 2024 du CEP. Ce qu’il faut remarquer, c’est la présence du gouvernement. le ministre s’est assuré en parcourant toutes les salles du bon déroulement des épreuves. Tout va bien et il l’a constaté lui-même», a fait savoir le préfet du littoral, Alain S. Orounla.

À son tour, Luc Sètondji Atrokpo le maire de Cotonou, après avoir remercié le gouvernement, les acteurs et les parents d’élèves a expliqué qu’il s’agit d’un jour heureux. «Les enfants pendant des mois sous la pluie et le soleil, avec l’accompagnement des parents, se sont donnés. Pour les quatre jours à venir, ils vont donner la preuve de ce que les enseignants n’ont pas prêché dans le désert. Nous aurons un succès retentissant comme depuis plusieurs années», espère le maire de la ville de Cotonou, Luc Sètondji Atrokpo.

Le centre de composition de Sikè-nord est l’un des plus grands centres du département du Littoral. Il est, selon son responsable Pierre Dossa Kété, le plus grand lieu d’examen de Cotonou 3 avec au total 248 garçons et 241 filles affrontant les épreuves.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!