Tournée gouvernementale de reddition de compte : les progrès réalisés sous le Président Talon exposés aux populations d’Athiémé

0 216

Au Bénin, la tournée gouvernementale de reddition de compte en cours depuis quelques jours dans tout le pays se poursuit. Dans le département du Mono, c’est la commune d’Athiémé qui a accueilli en grande pompe, la délégation ministérielle conduite par le ministre d’État chargé de l’économie, des finances et de la coopération Romuald Wadagni et soutenue par des députés, élus communaux et municipaux. C’était ce jeudi 06 juin 2024 au stade municipal de la ville.

Après Lokossa, Grand-Popo et Bopa, c’est au tour d’Athiémé d’être entretenue sur les huit ans de gestion du Président Patrice TALON à la tête du Bénin. Dans une liesse populaire, les populations d’Athiémé, massivement mobilisées, ont chaleureusement accueilli la délégation gouvernementale.

Secteur par secteur, le Chef de la délégation Romuald Wadagni épaulé par son collègue du cadre de vie et du développement durable José Tonato a expliqué la méthodologie adoptée par le Gouvernement pour réussir à impacter positivement les populations.

Chiffres et autres données à l’appui, les émissaires du Président Patrice TALON ont mis en lumière le travail fait dans l’ombre pour qu’aujourd’hui, chaque Béninois aspire à un mieux-être.

Du changement de l’environnement de vie, à la réalisation d’infrastructures socio-communautaires en passant par l’investissement sur le capital humain, tout a été dit pour justifier comment la détermination du Gouvernement du Président Patrice TALON a permis de changer en huit ans de gestion du pouvoir. Dans chacune de leur intervention, les ministres sont revenus sur la lutte contre la pauvreté à travers le microcrédit Alafia et d’autres programmes de soutien, la formation technique et professionnelle, la santé, l’énergie, l’eau, l’assainissement des finances, les progrès réalisés dans l’agriculture, la protection des enfants et des filles, la scolarisation et le maintien des filles à l’école, l’e-service et les moyens déployés pour valoriser les secteurs de l’artisanat et du tourisme.

Ce dernier point a occupé une part belle dans les interventions des autorités ministérielles. Puisque pour elles, la commune d’Athiémé fait partie des villes touristiques du Bénin et dotée d’une multitude d’atouts. Elles ont estimé que le développement d’Athiémé devrait forcément profiter de ce secteur et celui de l’agriculture.

Banniere carrée

Et c’est justement ce qu’a compris le gouvernement béninois en établissant un plan touristique pour mettre en valeur tous les bâtiments coloniaux pour faire d’Athiémé, une plaque tournante du tourisme. Ce qui implique forcément la construction des autres infrastructures socio-communautaires, selon les explications du ministre d’État Romuald Wadagni.

Mais avant, Athiémé n’a pas été laissée sur les carreaux sous le régime du président Patrice TALON. À en croire le maire Saturnin Dansou, l’honorable Alice Dadégnon et l’ancien député Joseph Anani, Athiémé a bénéficié des infrastructures de tous ordres, la construction de trois points métalliques et bien d’autres.

Selon leurs dires, les chantiers de la route Athiémé-Adjaha tant attendue et du lycée professionnel sont déjà en cours.

Si ces actions réjouissent déjà les populations et font leur fierté, il n’en demeure pas moins que des choses restent encore à faire. Les populations ont exprimé leur reconnaissance envers le Président Patrice TALON pour ses actions mais demandent que le microcrédit Alafia, la disponibilité en permanence des intrants agricoles, le projet asphaltage soient effectifs dans la cité du bois blanc , c’est le cas dans les autres communes. Athiémé souhaite également avoir son stade omnisports, une maison des jeunes digne du nom, la réfection des toitures de certains CEG et le problème d’inondations et la résolution définitive de la question de la transhumance.

Sur les lieux, le ministre d’État Romuald Wadagni a donné des instructions pour que certaines préoccupations soulevées par les populations trouvent de solution. C’est le cas du microcrédit Alafia et des intrants agricoles.

À l’unanimité, les membres de la délégation gouvernementale ont appelé les populations à la patience, au calme et surtout au patriotisme pour un Bénin prospère et une Athiémé développée.

A. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!