Consommation croissante de la drogue : le Bénin et plusieurs autres pays africains impliqués dans un rapport alarmant de l’ONU

0 469

Un rapport de l’ONU alerte sur la consommation croissante des substances illicites sur le continent africain. Le document des nations unies a été présenté le mercredi 26 juin à Accra, au Ghana. Il décrit le transit de la drogue sur le continent et les problèmes y afférant.

Banniere carrée

Selon le rapport établi par les Nations unies, 120 tonnes de cocaïnes ont été saisies en Afrique depuis 2019, majoritairement dans les pays du golfe de Guinée. Il s’agit du Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon et Sao Tomé-et-Principe. Par ailleurs, les pays comme le Cap-Vert et au Sénégal sont également impliqués. L’Afrique est là zone qui favorise le transit de la drogue ou autres substances illicites provenant de l’Amérique du sud. Cela accroît depuis plusieurs siècles une activité criminelle qui tue lentement la santé de la jeunesse sur le continent. Car plusieurs substances mélangées sont plus consommées. « La difficulté, c’est que nous ne connaissons pas exactement la composition de ces concoctions, et généralement, quand on n’a pas une très bonne maîtrise de ces compositions, forcément, il y a des répercussions au niveau santé mentale, physique et comportementale des individus qui l’utilisent. » informe Cheikh Ousmane Touré, responsable application de la loi du bureau régional, à Dakar, de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!