Supposée implication de l’épouse et la belle-sœur du DGPR Soumaïla Yaya dans une affaire de faux médicaments : Le démenti formel du porte-parole de la Police Républicaine

0 2 934

L’épouse et la belle-sœur du Directeur Général de la Police Républicaine Soumaïla Yaya sont-elles impliquées dans un commerce de produits pharmaceutiques contrefaits ? C’est à cette question importante que le Commissaire Major de Police Éric Orou Yérima, porte-parole de la Police républicaine a répondu dans la matinée de ce mercredi 3 juillet 2024 devant les professionnels des médias.

Au siège de l’institution à Cotonou, il a notamment apporté un démenti formel à cette information glanée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux par des individus malintentionnés.

Qualifiées de diffamatoires, il a expliqué aux journalistes que l’épouse du Directeur Général de la Police, sa belle-sœur et ses proches ne sont aucunement impliqués dans cette affaire.

Le porte-parole Éric Orou Yérima dans son point de presse a invité les populations à la vigilance et à la responsabilité face à ces allégations sur les réseaux sociaux.Intégralité de son communiqué

COMMUNIQUE

PROPOS DIFFAMATOIRES CONTRE LA PERSONNE DU DIRECTEUR GENERAL DE LA POLICE REPUBLICAINE

Banniere carrée

Depuis quelques jours, des individus de mauvaise foi font circuler sur des réseaux sociaux, des propos mettant en cause la personne du Directeur général de la Police républicaine et ses proches parents.

En effet, selon ces derniers, l’épouse et la belle-sœur du Directeur général de la Police républicaine seraient au cœur d’un commerce de produits pharmaceutiques contrefaits.

Ce trafic disent-ils serait facilité par l’usage d’un véhicule de la Police républicaine.La Direction générale de la Police républicaine tient à apporter un démenti formel à ces allégations diffamatoires que colportent les initiateurs d’un tel message et leurs complices.

Aussi, condamne-t-elle fermement la propagation de ces fausses informations qui portent atteinte à la réputation de l’institution et sont attentatoires aux dispositions du code du numérique.

En tout état de cause, le Directeur général de la Police républicaine se réserve le droit d’ester en justice afin que les auteurs de tels propos soient identifiés et tenus pour responsables de leurs élucubrations.

Le Directeur général de la Police républicaine invite le public à faire preuve de discernement et de responsabilité dans la diffusion de ces propos dénués de tout fondement rationnel.

Aussi, rappelle t-il une fois de plus que les personnes malintentionnées qui se font passer pour ses proches parents en vue de commettre des actes répréhensibles seront démasquées et répondront de leurs forfaitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!