Coronavirus/Levée de certaines mesures de riposte : Bientôt la campagne comme les populations la préfèrent ?

0 41

Un ouf de soulagement ? Les populations peuvent se réjouir de la nouvelle de la levée de certaines mesures qui empêchaient les rencontres de petite masse. Ils pourront se retrouver en face de leurs candidats entre temps confinés sur les chaines de télévision pour faire passer leurs messages. Avec cette décision, les concurrents aux municipalités peuvent désormais à leur gré organiser les rencontres d’échange et de présentation de leur programme de développement tout en respectant la limitation à 50 personnes. Ils peuvent s’adonner au jeu favori des populations qu’est le porte-à-porte onéreux qui met en exergue la générosité du leader. Les 10 premiers jours ont été exaspérants surtout que ce temps de crise sanitaire est vécu concomitamment avec une crise économique aiguë. Les populations avaient le strict minimum pour gérer leur quotidien et la période est un moment idéal pour  faire quelques provisions en attendant d’autres jours.

Banniere carrée

Au Bénin, la campagne électorale rime avec le marchandage électoral en numéraire entre les candidats demandeurs de suffrage et leurs partenaires, les électeurs pourvoyeurs de suffrage. C’est un deal où chacun profite à son aise au mépris de l’objet même de l’élection. Les communales 2020 faisaient l’exception avec une campagne déplacée sur les médias où les électeurs sont invités à suivre de loin les candidats. Seulement, il n’y aura pas de prime d’écoute à la fin du discours. L’électeur n’y gagne rien puisque comme de coutume ce ne sont pas pour les discours qu’il sort, mais pour la motivation qu’il recevra à la fin du meeting. Malgré les réformes, ces communales auraient révélé que le pouvoir de l’argent maintient son emprise sur le débat d’idées.

A.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!