Mali : Les locaux de la Radio et Télévision Nationales occupés, le parlement attaqué

0 76

Le mouvement composé de la société civile et de l’opposition réclame le départ du chef de l’État malien Ibrahim Boubacar Keita. La colère des manifestants s’est accrue après le discours du président qui n’a pas accédé à la demande du mouvement lors des négociations. Dans son discours télévisé mercredi dernier, le président a renouvelé sa confiance à l’actuel Premier ministre Boubou Cissé, s’est refusé de dissoudre l’Assemblée nationale. C’est alors que les manifestants sont restés dans les rues bloquant toute activité dans le pays. Ils réclament la démission du chef de l’État. Le rassemblement des manifestants a commencé après la grande prière du vendredi, sur la place de l’indépendance à Bamako.

Banniere carrée

Des pancartes et des banderoles en main, ils scandaient « IBK dégage » ou encore « Nous voulons le changement » rapporte Radio France Internationale. Le M5 a appelé à une désobéissance civile et a mobilisé une grande foule qui ont bloqué la circulation par des barricades sur les grands axes routiers où se trouvent les services publics dont plusieurs ministères. Ensuite, ils ont occupé et saccagé l’ORTM, la télévision nationale du pays et l’Assemblée nationale. Le mouvement M5 est créé en Juin 2020 et est composé d’une partie de la société civile, de l’opposition politique et de religieux.

Ange M’TOAMA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!