Pénurie de sang dans les hôpitaux: Ahouayito et Wotto invitent à donner le précieux liquide

0 30

Le don de sang est une possibilité donnée à toute personne de sauver des vies sans être nécessairement agent de santé. Seulement qu’actuellement, ce liquide précieux manque dans les hôpitaux du Bénin. Dans le dossier de cette semaine, Dr  Urbain Ahouayito, médecin généraliste et Wotto Bignon Fortunée, étudiante en 4e année de médecine  reviennent sur l’importance de donner du sang.

PENURIE DANS LES BANQUES DE SANG, UNE INVITATION A DONNER SON SANG

WOTTO Bignon Fortunée,

  • Étudiante en 4ième année de la Pharmacie à la FSS

Docteur Dodji Urbain AHOUAYITO, (Co-auteur)

 

Introduction

 

Le sang est un des principaux liquides de l’organisme et aussi le plus vital. Il est indispensable à notre survie, mais dans certains cas de maladies, les patients ont besoin de se faire transfuser du sang venant d’une autre personne recueilli par un processus appelé « le don de sang ».

Qu’est-ce que le don de sang ?

 

Le don de sang est une possibilité donnée à toute personne de sauver des vies sans être nécessairement agent de santé ou pompier. C’est un processus par lequel un donneur de sang est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera gardé et analysé dans une banque de sang avant d’être transfusé à une personne dans le besoin.

Qui peut donner son sang ?

 

Toute personne ayant au moins 18 ans, se sentant en bonne santé physique et morale et pesant au moins 50kg. Au Bénin, il est possible de donner son sang jusqu’à l’âge de 65 ans si on est un donneur régulier, mais si c’est pour une première fois on ne peut le donner au-delà de 55 ans.

Un homme peut donner son sang tous les trois (3) mois et une femme, tous les quatre (4) mois.

Quels sont les avantages du don de sang ?

 

Avant de parler d’avantages, il est nécessaire de préciser que le don de sang répond à cinq principes qui sont :

– Le volontariat : on ne peut obliger personne à faire le don de sang ou même la mettre dans une situation où il se sent obligé de donner son sang.

 – Le bénévolat : le donneur de sang n’attend rien en retour, car il donne son sang pour sauver des vies.

 – L’anonymat : le donneur et le receveur ne doivent pas se connaitre

Banniere carrée

 – La responsabilité : celui qui décide d’être donneur doit être responsable, car il a pris la décision de sauver des vies. Il doit donc avoir une hygiène de vie saine afin de ne pas avoir à contaminer les personnes qu’il est censé sauver. Cette responsabilité se manifeste par le remplissage de la fiche de renseignement avec la plus grande honnêteté.

  – Le non-profit : aucune structure ne doit chercher à faire de bénéfice sur le don de sang. Ainsi, au Bénin, c’est le gouvernement qui prend en charge  le sang des donneurs et ce dernier est cédé à la population.

Pour parler à présent d’avantages, celui qui donne régulièrement son sang perd des globules rouges tous les 3 mois ou tous les 4 mois et automatiquement l’organisme met tout en œuvre pour les remplacer par de nouveaux globules rouges jeunes. Son sang est donc renouvelé régulièrement ce qui améliore qu’on le veuille ou non sa santé.

Ensuite, le donneur de sang bénéficie à chaque don, d’une consultation gratuite parce que la fiche de renseignement  à remplir préalablement avant chaque don de sang contient assez de questions pour s’enquérir de l’état de santé actuel du donneur et il a la possibilité de rencontrer un agent de santé gratuitement tous les 3 ou 4 mois, ce qui constitue un avantage non négligeable.

Enfin, après chaque don, on recherche dans le sang des donneurs les maladies transmissibles par le sang : VIH, Hépatite B et C, la Syphilis…. Un donneur de sang ne peut donc pas être porteur de ces maladies et l’ignorer ce qui lui permet de se prendre en charge beaucoup plus vite.

Quels sont les éventuels inconvénients ?

 

Encore appelé effets indésirables donneurs, ce sont les petits malaises qui peuvent survenir au cours du don de sang. Il s’agit entre autres de vertiges, de syncope, de perte de connaissance, mais la plupart du temps les donneurs se retrouvent après un repos et une mise en condition.

Il y a rarement des effets plus graves.

Mais ces quelques effets indésirables peuvent être évités en prenant une certaine quantité de liquide avant le don de sang. C’est de plus dans ce sens qu’après chaque don, une collation est offerte à chaque donneur aussi bien pour leur permettre de remplacer la quantité de sang qui a été prise, pour rétablir sa volémie mais aussi pour les avoir à l’œil quelque temps avant qu’ils ne partent afin de prévenir les malaises éventuels.

À quoi sert le sang des donneurs ?

 

Une poche de sang peut sauver jusqu’à trois, quatre ou même cinq vies. Une poche de sang peut préparer une poche de plasma, une poche de plaquette, une poche de concentré de globules rouges ou encore plusieurs poches pédiatriques de concentré de globules rouges.

De plus, les enfants de moins de 5 ans sont les principaux bénéficiaires (à près de 60%) de ces poches de sang surtout en cette saison pluvieuse ou le nombre de cas de paludisme augmente, paludisme qui s’accompagne souvent d’anémie et qui augmente considérablement la demande en produits sanguins.

Quel a été l’impact de la Covid 19 sur les stocks de poches de sang ?

 

Le nombre de poches de sang a considérablement diminué, car avec l’arrivée de la Covid-19, les donneurs ont pris peur et ne venaient plus faire le don et les rassemblements étant interdits, on observe donc une pénurie de poches de sang.

De nouvelles mesures ont donc été prises dans le respect des mesures barrières afin de rassurer aussi bien le gouvernement que les donneurs pour atteindre un certain nombre d’objectifs cette année en termes de don de sang.

Aujourd’hui, malgré la Covid-19, toute personne le désirant, peut donner son sang en toute sécurité et  dans le strict respect des gestes barrières : lavage des mains, prise impérative de température qui ne doit pas dépasser 37°C, utilisation de matériel exclusivement à usage unique…

Donner son sang peut sauver des vies

 

Pour atteindre ces objectifs, plusieurs structures organisent des séances de don de sang à travers tout le pays. Dans  cette optique, l’association des étudiants en science pharmaceutique du Bénin (Aesphab) de la faculté des sciences de la santé (FSS) de Cotonou organise une campagne de don de sang du 19 au 21 août 2020 entre 9h et 15h dans l’enceinte de la faculté. Nous vous y invitons vivement afin de sauver des vies.

Un sang donné, Une vie sauvée !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!