Mairie de Zagnanado: Un réseau de malversations démantelé

1 73

Le maire de la commune de Zagnanado, depuis sa prise de fonction a entamé à la tête de sa mairie une série de réformes dans le but d’assainir l’administration. Grâce au dispositif mis en place, il a réussi à démanteler  un réseau de détournement de deniers publics  que dirige le chef du service des affaires économiques à la mairie de Zagnanado, E. K.    

En effet, saisi par le receveur percepteur de la commune le 6 août dernier pour retard de versement des recettes communales, le maire Justin Kanninkpo a sommé le responsable des services économiques qui a reconnu garder par-devers lui, une somme de plus d’un million de francs représentant les frais d’imprimé d’état civil, droit de place sur marché et consorts. Une somme qui n’a pas été versée depuis des semaines et qui, selon la note du receveur percepteur devrait créer des désagréments à la trésorerie communale. Le comble est que le prétendu fautif qui doit être traduit en justice pour détournement de deniers publics n’aurait pu verser la somme gardée sur lui en intégralité. Il aurait pris un engagement afin de verser la différence de ladite somme par échéance dans la trésorerie communale. Une pratique qui a  amené le maire de la commune à prendre ses responsabilités en procédant au redéploiement de certains cadres, dont E. K.

Banniere carrée

Ce genre de  pratique, faut-il le rappeler serait monnaie courante dans l’administration communale de Zagnanado. Par exemple  en 2017 lors d’une inspection, la commission d’enquête  de l’IGF  avait forcé la main à Monsieur E. K. avant qu’il ne reverse dans la trésorerie près de 400.000 f de denier public (Cf Rapport IGF 2017). En 2018, le présumé fautif à la mairie de Zagnanado avait détourné sur les droits de marché, plus de 600.000f  et avait été dénoncé par les agents collecteurs. Une commission ad’ hoc créée par le conseil communal d’alors n’avait pas pu déposer un rapport après plusieurs boycotte (Cf arrêté communal). Pour dire que le prétendu mis en cause est un récidiviste en matière de détournement des recettes de la commune.

De sources concordantes, l’arrivée du maire Justin Kanninkpo est en train de bousculer les habitudes, car, la semaine qui a suivi sa prise de service, le guichet unique des recettes de la commune, restée fermée depuis son installation  a repris service et les recettes au niveau des marchés ont connu une nette amélioration de plus de 90%. Aussi, le maire aurait engagé d’importantes réformes dans la régie communale afin de mettre fin aux pratiques de détournement de deniers publics. Toutefois, le maire ne doit pas s’arrêter en si bon chemin, car ne pas sanctionner avec la dernière rigueur un fait de détournement de deniers publics à l’ère de la rupture risque d’être perçu comme une sorte de complicité coupable.

Affaire à suivre…

1 commentaire
  1. GANTIN Daudet Réal dit

    Toutefois, le maire ne doit pas s’arrêter en si bon chemin, car ne pas sanctionner avec la dernière rigueur un fait de détournement de deniers publics à l’ère de la rupture risque d’être perçu comme une sorte de complicité coupable.
    La balle est dans ton Camp Mr le Maire de ma chère Commune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!