Activités de la Première Dame: Claudine Talon combat la fistule obstétricale avec succès

0 46

Loin des tintamarres sans actes, la Fondation Claudine Talon procède depuis plus de quatre ans au recensement des femmes souffrantes de fistule obstétricale. Redoutable maladie qui ruine la vie des femmes, la fistule obstétricale est un tueur silencieux. Dans plusieurs communautés, la fistule obstétricale est perçue comme une sanction des divinités. Selon certaines croyances, cette maladie serait une conséquence d’un acte d’adultère ou de la transgression des mœurs. Ces perceptions issues d’un construit socioculturel rendent encore plus lourd le poids de la fistule obstétricale sur les femmes. En réalité, la fistule obstétricale est souvent due à un accouchement mal réussi entrainant les brisures de certains organes génitaux et utérins. Elle est une maladie pouvant entraîner la mort si aucun soin n’est apporté à la malade. Mais dans le contexte béninois, les croyances populaires induisent des comportements de marginalisation de la femme malade. C’est donc pour soulager les femmes que la Première Dame Claudine Talon a décidé de concentrer ses efforts pour vaincre le mal. Dans son travail de soutien aux femmes, la Fondation Claudine Talon fait un travail minutieux d’identification et de prise en charge des cas. Depuis 2017 où la fondation Claudine Talon a lancé ses activités, les actions parlent. Une réponse claire et efficace est apportée à ce problème de santé qui ronge l’épanouissement des femmes. Des centaines de femmes sont détectées, récupérées transportées et soignées à Saint Jean de Dieu de Tanguieta. Loin des caméras, des édifices sont érigés pour l’hébergement de ces femmes à Tanguiéta pendant leur séjour médical. La fondation Claudine Talon va au-delà des soins cliniques. La première dame a pensé à une réinsertion socioprofessionnelle des femmes guéries de la fistule obstétricale. Ainsi donc, des centres sont érigés pour la formation pratique des femmes. L’idée, selon verrines sources internes à la fondation Claudine Talon, est de permettre aux femmes guéries de la fistule obstétricale de se prendre en charge. Une fois de retour dans leurs domiciles, elles pourront faire face aux charges. Pour ce faire, la fondation Claudine Talon apporte un appui aux femmes pour leur autonomisation. L’intégration familiale et sociale des femmes guéries est soutenue par la Première dame Claudine Talon. Et ceci, à travers des soutiens matériels et financiers. Cet appui permet aux femmes de s’engager dans des activités économiques apprises au cours de leur formation pratique en marge de leur séjour médical. Claudine Talon travaille ainsi pour redonner espoir à ces milliers de femmes souffrantes de la fistule obstétricale et qui ont perdu le goût à la vie. Les activités économiques des femmes participent à dynamiser l’économie locale. L’œuvre de la première dame Claudine Talon procède d’un acte de haute portée sociale qui permet de sauver des vies, mais aussi d’aller vers le développement durable. Une femme épanouie est source d’une société sans vice. Claudine Talon joue son rôle. Elle donne le filet aux femmes afin qu’elles apprennent à pêcher et à fonder des familles épanouies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!