2e congrès extraordinaire de Moele-Bénin : La consolidation des acquis au menu

0 77

Jacques Ayadji et les siens ont tenu le pari de l’organisation du deuxième congrès extraordinaire de leur parti. Intervenu après la tenue du conseil national qui a consacré la désignation du candidat du parti pour la présidentielle de 2021, le président Patrice Talon, ce congrès va permettre la mise à jour de toutes les structures du parti, du sommet jusqu’à la base.

A en croire le président du parti Moele-Bénin Jacques Ayadji, de la fondation aux éléments constitutifs de la bâtisse, tout doit être fait pour garantir à l’édifice solidité , beauté et durabilité. Les uns et les autres doivent alors prendre conscience de leurs engagements à s’atteler encore mieux à la tâche avec détermination mais surtout fois abnégation et courage.

Banniere carrée

Placé sous le signe de la construction d’une œuvre durable, ce congrès, rappelle Jacques Ayadji, s’ouvre à quelques mois de la présidentielle de 2021 et est le prolongement de leur dernier conseil national au cours duquel le candidat de 2021.

Par ailleurs, le parti souhaite travailler à corriger les anciennes habitudes. Car tout candidat doit présenter une vision et un projet de société. « Nous devons repenser nos modèles et nos chaînes de pensée et d’agir en politique. C’est pourquoi au parti Moele-Bénin, nous devons comme l’indique Frantz Fanon découvrir notre mission et l’accomplir. », explique Jacques Ayadji, qui souhaite que le peuple béninois s’extirpe de l’ancrage des vieux modèles qui empêchent de consommer positivement notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!