Sécurisation des actes de naissance à Hlassamè : Ca N’Bouké prépare l’avenir des enfants

0 68

Le Chef d’arrondissement de Hlassamey dans la commune de Lalo s’active résolument dans l’intérêt supérieur de ses administrés. Après plusieurs initiatives très saluées au sein de l’opinion publique et qui ont été déjà enclenchées au profit de ses populations, le Ca N’Bouké s’engage à sécuriser les actes de naissance pour ses administrés. Mieux, ce dossier a été l’objet de fructueux débats au cours de la session ordinaire tenue le 23 septembre 2020. Des dispositions pratiques ont donc été prises à l’effet de la sécurisation des actes de naissance des enfants.

Banniere carrée

Le Conseil d’arrondissement de Hlassamey s’est réuni en session ordinaire le mercredi 23 septembre 2020, sous la direction du Chef de cet arrondissement. À cette session, le 1er citoyen de Hlassamey a invité l’agent de la mairie chargé de conduire des opérations de l’Anip dans la commune de Lalo. Et pour cause, il souhaite que l’Agent entretienne le Conseil sur le volet de la sécurisation des actes de naissance et les dispositions pratiques à prendre pour y arriver. Ainsi, l’Agent a-t-il présenté sous l’ovation des conseillers communaux et ceux de village présents à la session, les prérogatives de l’agence nationale d’identification de la population. À l’en croire, l’État s’emploie par l’Anip, à mettre fin aux faux jugements. De ses explications, la possibilité s’offre aux citoyens ne disposant pas du précieux document mais ayant le récépissé du Ravip de pouvoir facilement se faire établir leur acte de naissance. « C’est de mon devoir de permettre que mes citoyens ne ratent pas la belle occasion d’acte de naissance sécurisé pour tous. Après les explications de l’expert de l’Anip, mon équipe et moi prendrons des dispositions pratiques pour sensibiliser la population à cet effet, aux fins de faciliter la formalisation liée à la carte biométrique qui s’impose désormais à tous. En plus, j’initie des campagnes de délivrance des actes de naissance qui démarreront dans quelques jours pour que les parents soient en possession des jugements de leurs enfants qui continuent de reposer dans les placards du bureau de l’arrondissement depuis avant ma prise de fonction », nous a confiés le Ca Bertin N’Bouké.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!