Crise électorale en Guinée : La CEDEAO, l’UA et l’ONU pour un dialogue inclusif

1 107

Dans un communiqué en date de ce mardi 27 octobre 2020, la mission conjointe CEDEAO, UA et ONU a invité les acteurs politiques guinéens à fumer le calumet de la paix. Ils ont fait plusieurs recommandations qui visent toutes l’instauration d’un climat de paix.

Banniere carrée

Lisez ici leur communiqué

1 commentaire
  1. TOHOUEDE CODJO dit

    La communauté internationale devrait interdire au Président sortant de se représenter pour une troisième fois . La constitution guinéenne prévoit un mandat de cinq ans renouvelable une fois.
    La modification de la constitution voulue et opérée par un seul individu fut-il Président pour des intérêts égoïstes ne change pas l’identité du Président. Sa personne reste la même.
    J’accuse la communauté internationale qui vient en sapeur pompier. Elle ne dit pas la vérité aux Présidents Africains qui pensent qu’ils sont indispensables.
    Bon courage aux membres des différentes délégations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!