Bénin Tofâ 2024 : Kakpo Mahugnon fait le point de l’interprétation du signe divinatoire

0 1 382

5 jours après les prédictions du fâ pour l’année 2024 et comme promis, le collège des Bokonon et ‘’fagologues’’ s’est encore retrouvé à Ouidah pour une séance d’interprétation approfondie des révélations de l’oracle. Cette séance a eu lieu ce dimanche 14 janvier 2024 à la Maison de la Culture de Ouidah en présence des Bokonons venus de toutes les régions du pays, de hauts dignitaires vodun, des autorités politico administratives et des membres du comité des rites vodun mis en place par le chef de l’État Patrice. À l’issue de la séance, le président dudit comité, prof Kakpo Mahugnon a accordé une interview à la presse. Il a saisi l’occasion pour donner des détails précis sur la séance du jour.

Le Potentiel : Pourquoi nous nous sommes retrouvés à la maison de la culture aujourd’hui pour l’interprétation du fâ ?

Kakpo Mahugnon : Nous nous sommes retrouvés ici à la maison internationale de la culture de Ouidah pour l’interprétation approfondie et détaillée du fâ dû que nous avons trouvé lors de la consultation du Tofâ le 10 janvier dernier. Lors de la grande cérémonie vodun dans le cadre des Vodun Days, il y a eu la consultation du Tofâ pour le pays pour l’année 2024. Cette consultation étant inscrite dans les différentes phases de la grande cérémonie vodun, il n’a pas été possible de procéder à une interprétation approfondie et détaillée dans ce contexte-là. Si vous vous en souvenez, toute la grande cérémonie vodun qui a connu la procession des vodun de même que la grande bénédiction Œcuménique, la consultation du Tofâ, la présentation de la cosmogonie vodoun a duré au maximum 2 heures. Or, depuis 11 heures que nous avons commencé, c’est maintenant que nous sommes en train de terminer et il me semble que nous avons fait plus de 3 heures pour cette interprétation-là. Par conséquent, ce qui avait été possible le jour-là, ce n’était qu’une interprétation sommaire. C’est pour cela que nous avons convoqué cette séance pour procéder à l’interprétation approfondie.
Mais avant de faire le résumé de tout ce qui a été dit, de tout ce que révèle la consultation de Bénin Tofâ 2024, il est nécessaire de partir d’où nous venons, c’est-à-dire tout le travail préliminaire qui a été fait pour que nous puissions en arriver là dans le cadre toujours de cette consultation.
Lorsque le collège des Bokonons a été mis en place, il a été retenu le principe selon lequel, il faut procéder à la consultation avec le matériel rituelique qui n’est plus la chaine divinatoire, mais plutôt les noix sacrées considérées comme étant le fâ lui-même. C’est-à-dire qu’on ne peut pas avoir le fâ et aller poser la question à quelque chose d’autre. Il faut retenir que le ‘’akplè’’ ou bien le ‘’agoumangan’’ et ce qu’en français on nomme la chaine divinatoire, n’est qu’un outil. On ne peut pas laisser le fâ et aller poser la question à un outil. Par conséquent, il a été nécessaire de consacrer les noix pour notre pays. Ce sont ces noix-là qui ont été consultées le jour-là. Les travaux préliminaires avaient été nécessaires pour que nous puissions aboutir à la consécration des noix sacrées pour le pays. En son temps, il sera révélé le signe sur lequel le Bénin même est assis sur le plan du fâ. C’est-à-dire le fâ du Bénin, ce qui est différent de la consultation du Tofâ. Donc les noix qui ont été consultées dans le cadre du Bénin Tofâ 2024 sont les noix du Bénin.

« Entretenir les femmes pour avoir la prospérité et le bonheur »

Banniere carrée

Au terme de cette consultation, nous avons trouvé le fâ dù Tchètoula Klèbo ‘’Sa Aklan’’ et les différents Bokonons, une trentaine ont fait des interprétations dans plusieurs langues avec des expériences, des fortunes diverses.
Globalement, le Bénin Tofâ 2024 révèle que les femmes constituent les catalyseurs pour cette année. Dans la mesure où il faut les entretenir de façon générale pour que le bonheur, la prospérité puissent rejaillir abondamment sur notre pays. Entretenues dans ce sens qu’il faut leur faire du bien, le bonheur passera par elles. Et quand on parle des femmes, il s’agit de nos épouses, de nos mères, nos sœurs, nos filles de façon générale. Le fâ révèle que pour éviter un taux élevé de mortalité infantile, il faut renforcer le plateau technique au niveau des maternités. Les rituels conséquents doivent être exécutés pour que nous puissions éviter des catastrophes ou des phénomènes de ce genre. Dans tous les cas, les dispositions doivent être prises au niveau de chaque plateau technique dans les différents hôpitaux qui s’occupent des naissances pour que nous ayons un taux faible.
Le fâ dit que c’est maintenant que les efforts qui étaient fournis dans tous les secteurs vont révéler leur succès, surtout dans le domaine commercial. Le fâ dit à ce niveau qu’il faut renforcer, réorienter la politique commerciale surtout dans le domaine de l’import et de l’export pour que notre économie soit davantage florissante et performante. Le fâ conseille de renforcer la sécurité du pays surtout au niveau des frontières. Et en renforçant la sécurité au niveau des frontières, il faut également renforcer la sécurité des soldats eux-mêmes pour que la paix puisse être de mise dans le pays. Le fâ conseille à chaque Béninois et à chaque Béninoise de ne jamais se débarrasser de la patience au cours de cette année. La patience doit être de mise, quel que soit ce qui se passe, chaque Béninois, chaque Béninoise doit garder toute sa patience nécessaire, parce que la colère peut agir vite, alors qu’elle ne réfléchit pas beaucoup. Le fâ conseille à chaque Béninois et à chaque Béninoise de respecter la hiérarchie quelle qu’elle puisse être et conseille au même moment à la hiérarchie quelle qu’elle puisse être également, d’accepter des erreurs et de comprendre certaines erreurs, mais d’être ferme sur les démarches et les orientations à donner. Parce que, si la hiérarchie n’est pas respectée, et que la hiérarchie non plus ne s’adoucit pas, il n’y aura pas d’entente ce qui pourrait être préjudiciable à chaque citoyen, ce qui n’est pas ce que le fâ conseille.

« Des offrandes aux vodun »

De façon générale, pour que le bonheur, la prospérité puissent se renforcer dans notre pays au cours de cette nouvelle année, il y a certains vodun qui ont demandé des offrandes. Nous avons identifié ces vodun-là et c’est ça qui est formidable dans ce qui s’est passé. Vous avez constaté que, lorsque nous avons procédé à la recherche de l’information par l’intermédiaire du fâ concernant les vodun qui doivent prendre les offrandes, nous avons eu beaucoup plus de vodun dans le nord du pays que dans le centre ou dans le sud. Nous avons eu des vodun au niveau de la Donga, de l’Atacora, de l’Alibori. Ce qui montre la répartition des forces spirituelles dans le pays au cours de cette année, pour que de façon équilibrée, les influx positifs puissent agir sur le pays, temporiser les ardeurs et conduire vers la prospérité souhaitée.
Je voudrais informer que bientôt, nous allons vous revenir parce que les différentes interprétations ont été enregistrées, les notes ont été prises. Nous allons produire un rapport général du Bénin Tofâ 2024 qui sera rendu disponible. Au terme de la présentation de ce rapport, la population sera une fois encore conviée à l’exécution des rituels. Il s’agira toujours de l’exécution publique des rituels recommandés par le fâ.
Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tous les Bokonons qui ont pu effectuer le déplacement. Nous avons constaté dans le pays, un engouement, une ferveur pour nos valeurs. Ce qui est de plus en plus réconfortant. Parce que naguère, il n’y avait pas cet engouement-là. Aujourd’hui, personne ne veut se faire raconter ce qui s’est passé. Tout le monde veut voir, savoir et c’est la dynamique actuellement en cours dans le pays. Donc les Bokonons qui sont venus d’eux-mêmes de façon spontanée dès lors qu’ils ont eu l’information de l’invitation et les populations également qui se sont mobilisées, se sont déplacées. Bientôt donc les rituels seront organisés et nous aurons de plus en plus de pacification.

Propos recueillis et transcrits par Louis Tossavi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!