«Dans ce désir de modifier la constitution, le chef de l’État a trouvé le temps pour l’opposition» : Eric Houndété sur le projet de révision constitutionnelle

0 2 444

Le 1ᵉʳ vice-président du parti d’opposition Les Démocrates (LD) Eric Houndété est surpris par la proposition de loi portant révision de la constitution béninoise déposée à l’Assemblée Nationale. Selon lui, il a fallu que la Cour constitutionnelle recommande la relecture du Code électoral de 2019 pour que l’initiative d’une révision constitutionnelle soit également dévoilée.

Prenant la parole ce lundi 29 janvier 2024 lors de la rencontre de concertation avec les autres forces politiques de l’opposition, le parlementaire a exprimé son mécontentement vis-à-vis de ce comportement du chef de l’État et de l’amalgame qui existe autour de ce projet de révision. «Aussi subitement que cela est apparu, une idée de révision de la constitution est apparue, comme par enchantement. À la faveur ou au prétexte de la révision du Code électoral, un projet de révision de la constitution a été introduit à l’Assemblée nationale. Alors que nous avons demandé chaque fois le dialogue, la recherche du consensus, à cette occasion, dans ce désir de modifier la constitution, le chef de l’État a trouvé le temps pour l’opposition, le temps pour le groupe parlementaire de l’opposition. Les conclusions de ces assises avec le chef de l’État ont bien indiqué qu’il n’était pas question d’avancer s’il n’avait pas l’accord des Démocrates, mais une proposition de loi a été déposée à l’Assemblée nationale», a-t-il déploré.

En poursuivant son intervention, Eric Houndété a confié que depuis l’annonce du dépôt de cette loi, lui, ses députés et les autres membres du parti Les Démocrates subissent des pressions. Ces pressions viennent des populations, d’autres acteurs politiques et même de la société civile. Ils veulent tous comprendre la position que le parti de Yayi Boni veut adopter face à cette proposition de loi.

Banniere carrée

«Depuis ce jour, notre pays s’est réveillé. Tous les citoyens se préoccupent de savoir ce qui va leur arriver. Il n’est pas utile d’insister sur la demande pressante du peuple béninois. Il n’est pas inutile de rappeler les diverses pressions que les députés du parti Les Démocrates, parti de l’opposition, subissent. Il n’est pas inutile de rappeler les pressions, les alertes, les menaces mêmes, les conseils, les encouragements que tous les acteurs politiques dans le pays reçoivent des populations. C’est pour cela que la réponse que nous devons apporter à la demande des populations doit être une réponse qui reste conforme aux exigences démocratiques, conforme à la volonté populaire», a indiqué Eric Houndété.

Il poursuit que «[..]Notre pays s’est réveillé et se préoccupe de savoir ce qui va leur arriver. Comment les députés de l’opposition vont-ils se comporter. Une réponse est attendue de leur part. C’est pourquoi le parti Les Démocrates, dans sa démarche de recherche de consensus et surtout de cohésion des forces politiques de l’opposition, a fait appel à ses pairs pour qu’ensemble, nous examinions les solutions possibles à la situation qui se présente à nous. Pour qu’ensemble, nous apportions une réponse idoine, à la mesure des attentes de nos populations. C’est pour cela que nous nous sommes réunis ici aujourd’hui.», a fait savoir Eric Houndété, vice-président du parti.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!