Interdiction d’exportation du soja grain et de noix brutes de cajou au Bénin: les acteurs des deux filières implorent l’indulgence de Talon et demandent un moratoire

0 1 929

Suite à la prise de la note de service référencée N°124 en date du 29 Mars 2024 par la la Direction Générale des Douanes, portant interdiction d’exportation du Soja grain et de noix brutes de cajou à compter de demain lundi 1er Avril 2024, la rédaction du webmedia Le Potentiel a pris contact avec certains acteurs des deux filières à savoir le soja et le cajou. Les acteurs ont reconnu l’existence du décret visé comme bréviaire par la directrice générale de la douane pour interdire l’exportation de soja grain et de noix brutes de cajou à partir du 1er Avril 2024.

Sauf qu’à l’unanimité, ils implorent le Gouvernement du Président Patrice Talon à leur accorder un moratoire de deux(2) mois afin de leur permettre de finir les instances. Ils justifient leur plaidoirie par le fait qu’ils sont pris aux dépourvus et sont en pleine opération d’exportation. Nombreux estiment que des containeurs de soja sont déjà empotés, et pour d’autres les formalités sont en cours.

Banniere carrée

Pour ces raisons sus évoquées, ils demandent l’indulgence, la clémence du gouvernement afin de leur permettre de finaliser toutes les opérations en cours dans un délai maximum de deux (2) mois.

Le gouvernement de Talon a été toujours à l’écoute des acteurs. Et il revient aux différentes parties de s’entendre pour que les compatriotes béninois ne perdent pas confiance et crédibilité face à leurs partenaires d’affaires dans le soja ou le cajou qui attendent sans doute des livraisons.

Joseph Sossou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!