Accusée de corruption : la présidente du Parlement sud-africain démissionne

0 460

La Présidente du parlement sud-africain a démissionné de son siège à l’Assemblée nationale. L’information a été portée par son parti l’ANC qui a annoncé avoir reçu officiellement le mercredi 03 Avril 2024. Selon les informations, Nosiviwe Mapisa-Nqakula est soupçonnées des actes de corruptions. La justice l’accuse d’avoir reçu environ 135 000 $ en pots-de-vin d’un entrepreneur de la défense pendant ses trois années en tant que ministre de la Défense. Elle aurait reçu certains paiements entre décembre 2016 et juillet 2019, alors qu’un autre pot-de-vin, d’un montant de 105 000 $, n’a pas été versé. Dans un communiqué, la Présidente estime être blanc comme la neige dans cette affaire qui l’emporte. « J’ai pris cette décision consciente afin de consacrer mon temps et mon attention à l’enquête récemment annoncée contre moi par les organismes d’application de la loi de notre pays », a-t-elle fait savoir. « Ma démission n’est en aucun cas une indication ou un aveu de culpabilité concernant les allégations portées contre moi. » Les élections législatives vont se tenir en Afrique du sud dans deux mois. La justice aurait refusé un recours de la Présidente. De ce fait, beaucoup estiment qu’elle pourra faire objet d’une arrestation.

Banniere carrée

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!