Installation des sections communales du parti Union Progressiste le renouveau dans les Collines : Glazoué : l’He Edmond Agoua en froid avec des militants, l’UP-R au bord de l’éclatement

0 1 176

La cohésion au sein du bloc compact du parti Union Progressiste le Renouveau (Up-r) dans le département des Collines est mise à mal. À Glazoué, le parti dirigé par Joseph Djogbénou risque de voler en éclat dans les prochaines heures. En cause, les désaccords et mésententes qui s’expriment avec acuité entre l’honorable Edmond Agoua, coordonnateur départemental Up-r/ Collines et une frange importante des militants et leaders politiques du parti Up-r à Glazoué.

Ces dernières heures, le Département enquête et Investigation (Dei) du Groupe de presse Le Potentiel apprend que le feu couve sous la cendre. Tout est parti d’une note ( message WhatsApp) signée par l’honorable Edmond Agoua. Le contenu de cette note consultée par le Dei laisse comprendre que le député a convoqué une séance pour ce samedi 22 juin 2024 à 15 h afin de procéder à l’installation de la section communale du parti Up-r de la commune de Glazoué.

«Mais la désignation des membres qui devront siéger dans cette section ne respecte pas la procédure normale établie par le parti», soutient un leader politique du parti Up-r à Glazoué qui explique qu’en «temps normal le choix des membres qui devront siéger dans la section communale devrait se faire par les membres de chaque sous sections de chaque arrondissement, mais malheureusement cela n’a pas été le cas, ils ont désigné de façon clandestine certains amis et sbires à eux, et ils ont écartés les vraies leaders politiques qui s’échinent nuit et jour, des conseillers communaux et certains cadres ont été écartés sans raison valable».

Dans cette affaire, le ton monte et on se rend bien compte que le différend qui oppose le député Edmond Agoua et les leaders politiques du parti Up-r à Glazoué remonte en 2020.

Selon les leaders politiques frustrés et en courroux, le «forcing du coordonnateur révèle au grand jour une discrimination qui dure depuis les élections communales passées, ce qui bloque l’encrage du parti Up-r dans la commune de Glazoué».

Aux élections communales de mai 2020, l’Union Progressiste devenu Union Progressiste le renouveau n’a eu que six (06) sièges au conseil communal de Glazoué.

Banniere carrée

À l’aune des mésententes émergent dans le processus d’installation de la section communale, les leaders politiques frustrés expliquent cette contre-performance du parti Up-r en 2020 par le fait que l’on a «placé by force des personnes qui n’ont aucune popularité sur les listes».

En scrutant la liste des membres de la section communale/Up-r/Glazoué que le député Edmond Agoua s’apprête à installer ce samedi à 15h, les leaders politiques mécontents font savoir qu’ils y retrouvent des personnes qui ne sont même pas dans les sous sections. «Les textes disent que c’est les membres de la sous section d’arrondissement qui doivent se réunir pour désigner les membres qui vont siéger dans la section communale, mais hélas ils ont désigné des gens qui ne sont même pas dans la sous section», s’est plaint un des leaders politiques du parti Up-r à Glazoué.

À quelques heures de cette séance d’installation des membres de la section communale, la tension est vive. Certains leaders politiques, en colère et dénonçant l’injustice, menacent de claquer la porter et de démissionner du parti Union Progressiste le renouveau. L’honorable Edmond Agoua, es-qualité coordonnateur départemental du parti Up-r/ Collines est mis à l’épreuve. Le parti Up-r joue sa survie dans cette région du Bénin.

Un passage en force risque de laisser des séquelles qui impacteront d’une façon ou d’une autre la vie du parti Up-r à Glazoué. L’honorable Edmond Agoua qui se retrouve au cœur de cette crise devra, en homme sage, apaiser les tensions en usant des clés du dialogue avec les leaders politiques fâchés.

Engager l’ensemble des militants sur la voie de la réconciliation est encore possible à quelques heures de cette séance d’installation à haute risque. Au-delà, le président du parti Union Progressiste le Renouveau, Joseph Djogbénou, est attendu dans un rôle d’arbitrage.

Figure d’autorité du parti au plan national, Joseph Djogbénou aura un grand rôle à jouer pour empêcher l’effondrement total du parti à Glazoué. A suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!