Assemblée générale de l’AIRF couplée aux « Rencontres Africa » : Cotonou, carrefour d’échanges entre investisseurs français et africains

0 404

La ville de Cotonou abrite depuis ce mardi 9 juillet 2024 l’Assemblée générale 2024 de l’Association Internationale des Régions Francophones (AIRF) couplée aux « Rencontres Africa ». Le lancement officiel de cet événement d’envergure internationale a été effectué par le ministre béninois de la Décentralisation, Raphaël Akotègnon, en présence des délégués venus de plusieurs pays africains et de France.

Du 9 au 11 juillet, le Bénin devient la capitale de grandes rencontres et discussions entre investisseurs africains. En accueillant pour la première fois l’Assemblée générale de l’Association Internationale des Régions Francophones (AIRF), le Bénin, par l’intermédiaire de l’Association des Communes de l’Atlantique et du Littoral (ACAL), se voit honoré de la confiance de la communauté internationale après le succès de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) en 2023 et du Dialogue Mondial des Jeunes en 2024.

Cette douzième édition de l’Assemblée générale de l’AIRF est une rencontre internationale entre les collectivités territoriales régionales de plus de cent pays du monde. Au cours de ces trois jours d’activités, sont prévus la création et le renforcement de plusieurs collaborations ainsi que des échanges d’expériences touchant les domaines de compétence des collectivités territoriales, avec un accent sur les liens économiques dans l’espace francophone. «Cette assemblée générale se tient dans un contexte marqué par la semaine de la francophonie des territoires. Plus qu’une simple association, l’AIRF est un levier de développement local pour l’ensemble des communautés. Ses résultats contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations et elle constitue également un véritable creuset d’échange et de partage d’expérience entre les différents territoires, notamment les agents des collectivités territoriales et les acteurs du développement», a souligné le ministre de la Décentralisation, Raphaël Akotègnon, dans son intervention.

Les délégués lors de cette Assemblée générale couplée des « Rencontres Africa » abordent également les questions relatives à la francophonie économique, au rôle des régions, à la coopération interrégionale et transfrontalière, à la jeunesse, à la formation, à la culture, à l’environnement, à l’eau, aux énergies et au climat, etc.

Banniere carrée

En accueillant cet événement majeur, les communes béninoises sont fières de profiter de partenariats répondant aux besoins de leurs populations. L’Assemblée générale 2024 constitue un excellent carrefour pour stimuler le développement des territoires, en particulier sur le plan économique national.En prenant la parole, Luc Sètondji Atrokpo, maire de la ville de Cotonou et président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), a salué les organisateurs pour avoir choisi le Bénin et sa métropole.

Il a profité de cette occasion pour mettre en avant les efforts du gouvernement béninois depuis 2016 pour dynamiser l’économie locale et créer de l’emploi. Le maire a mis l’accent sur la valeur touristique récemment acquise de la place Amazone, l’urbanisation dans toutes les villes, la richesse générée par la zone industrielle de Glo Djigbé, ainsi que la construction de lycées techniques modernes dans différentes régions.

En tant que maire de Tori-Bossito et président de l’ACAL, membre de l’AIRF, Rogatien Akouakou croit fermement à la puissance de la valorisation des efforts entre collectivités territoriales. Avec cette Assemblée générale et les « Rencontres Africa », le Bénin accueille des milliers de cadres engagés pour une francophonie des peuples. «Je mentionne ainsi la présence de plus de 80 visiteurs français représentant une cinquantaine d’entreprises françaises, plus de 600 responsables de PME, et plus de 160 élus venus de 50 pays. La forte mobilisation témoigne de notre engagement envers le renforcement des coopérations économiques», a souligné le Président de l’ACAL.

Les travaux ont commencé ce mardi avec une séance d’ouverture portant sur les facilités d’investissement offertes par le Bénin aux étrangers. Le panel correspondant a été animé par Sahadiya Assouma, ministre de l’Industrie et du Commerce, le représentant du Président de l’AIRF, Philippe Meunier, et l’Ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!