Confiscation de la carte d’identité d’un candidat au CEP 2024 dans la Donga : Djougou : le Directeur de l’Epp Timba déchargé pour légèreté

0 1 875

L’acte choque et met en boule les citoyens. À l’école primaire publique de Timba, dans la circonscription scolaire de Djougou II, l’écolier B. B. G. en classe de CM2 n’a pu composer les épreuves du Certificat d’études primaires (Cep) session de juin 2024. En cause, la confiscation de sa carte identité scolaire par le Directeur de l’Epp Timba, Ezin Kingniavodé Akoko. Selon une note administrative émanant du ministère des Enseignements maternel et primaire, en date du 28 juin, le directeur d’école Ezin Kingniavodé Akoko a confisqué la carte d’identité scolaire du jeune écolier « sous le prétexte que le père de ce dernier n’a payé jusqu’à la veille du déroulement de la composition que trois mille (3000) francs CFA sur les cinq mille (5000) francs CFA de frais de dossier de candidature au Cep 2024».

La même note relève que cette attitude du directeur d’école de Timba viole les instructions de la note de service n°2267/MEMP/DC/SGM/SP du 06 novembre 2017 portant frais de dossier de candidature au Cep. D’autres sources au parfum des faits parlent du directeur visé comme un  »champion de la gestion solitaire de l’école » avec des soupçons à peine voilés de corruption. Quoi qu’il en soit, la confiscation de la carte d’identité scolaire de l’écolier passe auprès des autorités du ministère des Enseignements maternel et primaire.

L’heure est désormais à la prise des sanctions contre le directeur de l’Epp Timba Ezin Kingniavodé Akoko. Déchargé de ses fonctions de directeur d’école pour légèreté par le ministre Salimane Karimou par décision en date du 4 juillet 2024, l’instituteur sera probablement mis en débet de rembourser aux parents des candidats sans délai et en présence du Chef de la circonscription scolaire de Djougou II, les trop-perçus sur les frais de dossier de candidature au CEP.

Banniere carrée

Des mesures spéciales sont aussi envisagées afin de permettre au jeune écolier victime des agissements très peu corrects de l’enseignant de composer les épreuves du CEP dans le cadre de la session des malades.

B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!