Covid-19 et relance économique: 74,12 milliards débloqués, le peuple soulagé

0 84

Une bonne décision prise en conseil des ministres ce 10 juin 2020 et des éclairages rassurants le lendemain. Hier, jeudi 11 juin le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, son collègue en charge de l’Économie et des Finances et la ministre des Affaires sociales et de la microfinance ont donné une conférence de presse. Au cœur de cette sortie médiatique, les mesures d’atténuation prises par le gouvernement pour une relance économique et un soutien aux populations dans un contexte de crise sanitaire à Coronavirus. On se rappelle qu’à l’issue de l’analyse des impacts socioéconomiques de la pandémie de la Covid-19 et des échanges avec les différents acteurs économiques, le gouvernement s’est rendu compte que plusieurs agents économiques sont affectés dont notamment : les ménages pauvres et extrêmes pauvres, les artisans et les petites unités de productions et de services formelles comme informelles ainsi que les entreprises. Dans la perspective de lutter contre la propagation du virus, plusieurs activités ont été suspendues en raison des mesures barrières.  Les effets de la crise ont d’ailleurs conduit à la révision à la baisse des prévisions de la croissance économique au titre de 2020 à un niveau de 3,5% contre 7,6%. Afin d’atténuer les effets de ce choc, une initiative de soutien au secteur productif est mise en place et comporte des mesures en faveur des entreprises formelles, des artisans et petits métiers de services de l’informel.

Banniere carrée

74 milliards débloqués, des entreprises soulagées

L’exécutif béninois qui jusqu’ici s’était concentré sur la gestion de la pandémie de la Covid- 19, a pris une série de mesures aux fins de soulager les populations. Ces mesures sont évaluées à environ 74,12 milliards FCFA. Selon le ministre du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané, on peut  récapituler ces mesures en trois points essentiels. Il s’agit d’abord d’un soutien d’un montant de 63,38 milliards de FCFA au profit des entreprises surtout les PME. Cette dotation est destinée à la prise en charge des salaires des employés déclarés, au remboursement des crédits de TVA, à l’exonération du paiement de la taxe sur véhicule à moteur, TVM.  »Elle prend aussi en compte les loyers commerciaux sur trois mois au profit des agences de voyages déclarées. Elle est également destinée à la prise en charge intégrale des factures d’électricité et d’eau pendant 3 mois pour les hôtels et les agences de voyages à hauteur de 4,1 milliards de FCFA », a expliqué Abdoulaye Bio Tchané. Le ministre d’État a expliqué que le choix de ces mesures fait suite aux multiples consultations avec les acteurs concernés et à une analyse minutieuse des comptes d’exploitation des entreprises afin d’en identifier les postes qui augmentent davantage leur charge en cette période de difficultés économiques. Les mesures d’atténuation sont élargies et concernent aussi d’autres entreprises. Au bénéfice de toutes les entreprises, le Gouvernement a également créé un fonds de bonification des taux d’intérêt de 30 milliards de FCFA pour permettre aux acteurs économiques et aux entreprises d’avoir accès à des crédits à taux zéro dans les banques et les systèmes financiers décentralisés (SFD), a ajouté le ministre d’État.

Soutien social

Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement béninois était attendu sur le chantier des actions de soutien aux populations. Le chef de l’État Patrice Talon a enfin répondu aux appels de ses concitoyens. La deuxième batterie de mesures d’atténuation est purement sociale. Elle consiste à un appui de 4,98 milliards de FCFA destinés aux artisans et ceux exerçant de petits métiers. Il prend en compte 55.000 personnes qui se sont inscrites sur les listes ouvertes à cet effet.  Enfin, la troisième catégorie des mesures sociales du gouvernement est une subvention de portée générale, qui s’applique à tous les citoyens, sur les tarifs de l’électricité et d’eau pour un montant de 5,76 milliards de FCFA,  a expliqué Abdoulaye Bio Tchané. Le gouvernement envisage également une subvention particulière au profit des pauvres et extrêmes pauvres dès la fin de l’opération de leur identification qui est en cours. De même un mécanisme de soutien au secteur agricole sera défini et mis en œuvre selon l’ampleur de l’impact dans chaque filière concernée. Des mesures qui ont réjoui les populations frappées par la crise sanitaire. Très organisé, le gouvernement a pris le temps pour évaluer la situation et vient de lancer son plan de riposte qui permet, d’un côté, de soulager les peines des populations dont les activités ont été les plus affectées par la crise et de l’autre de relancer l’activité économique à travers un appui conséquent aux entreprises. Cette bactérie de mesures qui constituent des solutions appropriées va, à terme, assurer une relance économique et sociale des plus mesurées dans la sous-région ouest-africaine.

Eudoxie Aklanty

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!