Exploitation sauvage et sans mesures compensatoires de granite à Glazoué: la Société ”Dong Ping”, symbole du malheur à Thio

0 74

À Glazoué au Centre-Bénin, le village de Thio est devenu l’otage de l’entreprise chinoise ”Dong Ping” depuis plusieurs années. Thio dispose d’une carrière riche en granite. Cette ressource brisée a été longtemps vue comme une potentialité à même d’accélérer le développement de la localité. Tant, l’exploitation qui en sera faite, si elle l’est, dans les règles de l’art, devrait générer des gains énormes avec des dividendes pour les populations autochtones. Mais très vite, ce rêve est devenu l’illusion à admettre. Quand l’entreprise chinoise ”Dong Ping” a posé ses valises sur la carrière de Thio, les populations étaient pourtant loin d’imaginer que c’était le début de leur calvaire. Et pourtant, il faut bien admettre la réalité du moment. L’heure est grave et le malheur qui frappe les populations de ce village de Thio n’est pas loin de s’arrêter si rien n’est fait. À tout point de vue, les populations de Thio sont victimes d’un goût trop prononcé des responsables de l’entreprise chinoise ”Dong Ping” pour la maximisation du profit. Avec ces responsables, le slogan ”tout pour nous et rien pour les autres” prend tout son sens sur fond d’un mépris total pour les règles en matière de protection environnementale et celles liées à la politique du pollueur-payeur. Selon nos sources, depuis 2019 au moins, les populations à travers l’association de développement de Thio portaient des griefs contre cette entreprise chinoise. Elles n’ont jamais manqué aucune occasion pour dénoncer l’exploitation sauvage que fait l’entreprise ”Dong Ping” sur la carrière de granite. Si ces populations sont remontées contre les responsables de cette entreprise, c’est bien parce qu’elles sont sous la menace d’énormes risques. Des plaintes ont été régulièrement adressées aux autorités compétentes, nous apprend une source. Selon nos sources qui visent un procès-verbal dont nous avons copie, la Direction générale des mines a pris à bras le corps la situation dramatique créée par  l’entreprise Dong Ping. Le 18 septembre 2019, une séance de travail a réuni les représentants de l’association pour le développement de Thio, les responsables de l’entreprise chinoise ”Dong Ping” et la Direction générale des mines. Cette séance a permis d’examiner les plaintes de l’association de développement de Thio dans le cadre de l’exploitation de granite par la société Dong Ping. Il s’agit des nuisances causées par l’exploitation de granite et des préoccupations liées à la réalisation des œuvres sociaux-communautaires au profit des populations de Thio.

*Des recommandations opposables à l’entreprise Dong Ping*

Banniere carrée

Au sortir de cette séance tripartite du mercredi 18 septembre 2019, les populations de Thio avaient bon espoir que leurs peines devraient être atténuées. En effet, à l’endroit de la société Dong Ping, plusieurs recommandations ont été faites. La société “Dong Ping” devrait prendre toutes les dispositions pour minimiser les impacts négatifs causés aux populations par l’activité de concassage ; négocier le prix de cession de 0,5 de granite à Thio avec l’association de développement ; aménager en élargissant la voie principale allant du goudron au village de Thio avec la précision que cet aménagement concerne aussi les voies connexes qui permettent aux populations de circuler ainsi que celles qui permettront d’accéder à l’Ecole primaire publique de Thio; construire des latrines dans la localité de Thio au plus tard à la fin du mois de juin 2020 ; construire un module de 03 classes doté d’un magasin et d’un bureau au sein du Collège d’enseignement général 2 de Thio, etc. Seulement jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, nos sources renseignent que l’entreprise chinoise ”Dong Ping” n’a honoré aucun des engagements sus évoqués. Même la voie qui mène au village de Thio n’a reçu le moindre coup d’aménagement, laisse entendre une autre source de l’association de développement. « Toutes les tentatives pour les relancer ont été vaines. Depuis 2019, zéro, rien », a lancé d’un air fâcheux, l’un des responsables de l’association de développement de Thio. Visiblement la situation reste inchangée et soumet les populations de Thio à des préjudices énormes. Si rien n’a bougé et qu’aucune des recommandations prises devant le Directeur général des mines n’est honorée depuis bientôt 3 ans, c’est qu’il y a une volonté manifeste des responsables de l’entreprise chinoise Dong Ping de bafouer l’autorité des officiels Béninois. Les populations exaspérées projettent déjà des mouvements d’humeur pour se faire entendre. Des projets de blocage de la voie par les populations pour dénoncer le non-respect des engagements pris par la société Dong Ping sont bien inscrits à l’agenda de la fronde populaire dans les tout prochains jours. Au-delà des populations de Thio, premières victimes de cette situation malheureuse causée par une entreprise négligente et peu soucieuse des règles en matière d’exploitation sur les carrières de granite, c’est l’État béninois qui est nargué. Les autorités gouvernementales et notamment le ministre des Mines, doivent se saisir au plutôt de ce dossier aux fins de contraindre les Chinois à respecter leur engagement. Cela y va de la sécurité des populations et de la paix dans la localité.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!