Présidentielle au Sénégal : Une candidate placée en garde à vue, les raisons

0 1 114

À quelques heures du démarrage de la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle au Sénégal, la candidate Rose Wardini est placée en garde à vue par la Division des investigations criminelles. Cela a fait suite à son audition relative à sa double nationalité soulevée il y a quelques jours.

La Présidente du mouvement « Sénégal Nouveau » est accusée de détenir également une nationalité française, ce qui est contraire à la constitution sénégalaise qui indique que pour prendre part aux élections, le candidat doit être exclusivement de la nationalité sénégalaise. . « Le candidat à la magistrature suprême doit être exclusivement de nationalité Sénégalaise », dit la loi.

La gynécologue, dont la candidature a été validée par le Conseil Constitutionnel, se voit dans l’obligation de faire désormais face à la justice pour mettre la lumière sur cette affaire. Il faut préciser que la polémique sur la double nationalité de Rose Wardini a commencé jeudi 1ᵉʳ février.

Banniere carrée

Des publications sur les réseaux sociaux et des captures d’écran du site officiel de l’administration française service-public.fr ont montré clairement que la date de naissance de la candidate Rose Wardinie et son numéro d’électeur sur la liste du consulat de France de Dakar.

C’est ainsi qu’elle a été convoquée par la Division des investigations criminelles (DIC) de Dakar pour des enquêtes. Son équipe de campagne n’a pas encore réagi sur le dossier.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!