Bénin / Décision CAfDHP : « La Cour fait d’amalgame », dixit Prof Victor Topanou.

0 78

Sur la Télévision nationale, le Prof Victor Topanou s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité, notamment la décision de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des Peuples (CAfDHP) qui suspend les élections communales du 17 mai prochain au Bénin . Cela fait suite à un recours formulé par l’opérateur économique Sébastien Ajavon contre l’Etat béninois. L’ invité de ce dimanche sur la télévision nationale se dit surpris par cette décision de la Cour qui selon lui va ouvrir le débat. «Je pense que la cour fait d’amalgame», a fait savoir l’enseignement -chercheur qui estime que cette façon pour l’institution de s’immiscer dans les affaires des États ne crédibilise pas les juridictions internes.

Banniere carrée

Pour rappel, la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples a demandé le 17 avril dernier au gouvernement du Bénin de suspendre l’organisation des élections communales et municipales du 17 mai. L’exécutif béninois avait réagi à ce sujet à travers son porte-parole, Alain Orounla.

Rfi avait rapporté sur son site les propos de ce dernier à la suite de l’ordonnance de cette cour. « Il n’appartient pas à une juridiction de s’immiscer dans le processus électoral d’un pays souverain, soucieux du respect de sa constitution qui l’oblige à organiser des élections à bonne date. Aucune institution au monde n’a jamais eu cette prétention-là, même la Cedeao qui est une institution de proximité n’est jamais allée aussi loin » a laissé entendre Alain Orounla.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!