Fin de la campagne exclusivement médiatique: L’invention béninoise anti Covid-19 qui a limité les dégâts

0 52

Les cinq partis politiques en lice à savoir l’UP, le BR, la FCBE, l’UDBN et le PRD ont, pendant deux semaines, envahi les espaces indiqués pour les actions de propagandes. Cette année en raison de la crise sanitaire, les autorités ont décidé que la campagne électorale soit exclusivement médiatique. Et à cet effet, les candidats et leurs partis ont fait campagne via les médias pour l’essentiel. Il est à noter tout de même quelques cas de déviances avec l’organisation par endroit de petits meetings physiques sur le terrain et autres regroupements de masse.

Banniere carrée

Face aux craintes, les résultats à l’arrivée ont tranché. D’un point de vue général, les médias ont été privilégiés pour ces campagnes électorales limitant ainsi au mieux les interactions entre candidats et populations. Les meetings géants auxquels l’on était habitué étaient aux abonnés absents. Sous pression des autorités policières commises pour faire respecter les gestes barrières, les mouvements de foule se sont raréfiés pendant ces quinze jours. De gré, de force ou sous douce pression, les gestes barrières ont pris le dessus dans les comportements des acteurs politiques dans ce contexte de Covid-19.

L’innovation qui permit de gérer la crise…

Finie plutôt sur une bonne note, la campagne électorale de cette année concentrée sur les médias renseigne sur la qualité de la décision des institutions de la République. La campagne exclusivement médiatique apparaît aussi comme une innovation et une solution béninoise face à une crise sanitaire qu’il fallait gérer en tenant compte de la viabilité de l’État à travers  l’organisation des élections mais aussi de  l’impératif de protéger les populations. Le déroulement de la campagne électorale ayant convaincu plus d’un, le prochain défi reste le jour du scrutin. Il faut espérer que la CENA prenne toutes les dispositions pour que les matériels de protection soient distribués aux électeurs et que les mesures de protection soient bien observées. Le Gouvernement a déjà joué sa partition en mettant à disposition les équipements, notamment un lot de 5.000.000 de masques, soit plus que le nombre de votants. C’est dire que les électeurs peuvent être rassurés quant à leur sécurité sanitaire. Et avec cette assurance, les populations peuvent sortir pour aller accomplir leur devoir civique qu’est celui de voter pour léguer une partie de leur pouvoir à leurs concitoyens afin que le développement des communes soit une réalité.

Eudoxie Aklanty

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!