Effectivité des communales du dimanche dernier dans le Mono-Couffo: L’enracinement de la décentralisation résolument amorcé

0 59

Le processus pour le renouvellement des conseils communaux et municipaux se poursuit inexorablement et même la pandémie du coronavirus ne peut le stopper. Et pour cause, la commission nationale électorale autonome (Cena) en collaboration avec le gouvernement du président Talon a pris des mesures sanitaires pour mettre à l’abri la population. De la campagne électorale uniquement médiatique au déroulement du scrutin, l’observance des règles sanitaires est prônée.

Un tour au niveau des postes de vote dans les départements du Mono et du Couffo nous convainc de la détermination des populations à respecter les prescriptions. De Lalo à Toviklin en passant par Dogbo pour terminer à Lokossa, les postes de vote ont ouvert dans leur grande majorité à 7heures très précises et sont équipées de masques à distribuer gratuitement aux électeurs et de gèle hydro alcoolique. Signalons qu’aucun incident majeur n’est à signaler.

 

Impressions de quelques candidats rencontrés aux postes de vote

 

Edmond Sotodji, candidat à Hlassamè

‘’Je viens d’accomplir mon devoir civique comme tout bon Béninois.  C’est un acte de gouvernance participative au sein de nos collectivités. Je garde espoir que tout se passera bien pour un réel ancrage de la décentralisation dans notre pays ».

Solange Gbessin, candidate à Lokossa

Banniere carrée

’Je suis vraiment contente du déroulement sans anicroche du processus électoral. Vous voyez avec moi que la population est massivement sortie pour élire leurs représentants pour un véritable développement et une prise de conscience des problèmes des couches vulnérables dans nos communautés’’.

Crépin Adégoutè candidat à Lalo

‘’Mon vote de ce jour à double sens. Premièrement, je suis fier d’être Béninois, car nous avons prouvé à la face du monde qu’avec méthode et une bonne vision on peut vaincre certaines fatalités. Voyez la discipline et le respect des mesures barrières observées par la population depuis la campagne jusqu’au jour de l’élection. Je suis sidéré. Deuxième, c’est un acte de patriotisme et de participation au développement communautaire ».

Honoré Salami Wéwé, candidat à Hlassamè 

‘’Vous savez, le développement à la base me tient à cœur et il faut donc des élections pour une alternance démocratique. Mon vote est donc non seulement un devoir civique mais aussi un acte démocratique. Le sérieux avec lequel le processus électoral évolue, je suis confiant pour un lendemain meilleur pour ma localité et pour le Bénin tout entier’’.

 

 

Aristide Agbonagban/Cr Mono-Couffo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!