Scrutin du dimanche dernier: Les  recommandations des Osc au gouvernement et à la Cena

0 48

Au lendemain du scrutin, c’est-à-dire hier 18 mai 2020 à Myosotis hôtel, elle a fait le point de toutes les activités menées dans le cadre de ces élections. Il s’agit notamment de la formation et du déploiement de 360 observateurs dans les centres de vote, la mise en place de la salle de situation électorale et ses interventions notamment la saisie par les différentes alertes et incidents. A ce niveau, les membres de la chambre de réponses ont régulièrement pris contact selon le cas avec la commission électorale nationale autonome (Céna), la police républicaine et certaines autorités administratives pour la gestion de ces incidents sur le terrain. La Céna   a été par exemple saisie d’alertes relatives à l’absence de cache-nez et de gel à l’entrée de centres de vote, pour les cas de vote multiples signalés et des cas relatifs au matériel électoral, etc.

Banniere carrée

Malgré ces quelques ratés observés sur le terrain, la plateforme électorale des Osc  constate avec satisfaction  que sur les 2.163.502 électeurs inscrits dans les postes de votes suivis, 1.098.113 votants se sont présentés donnant un taux de 50,76%.

Des recommandations pertinentes

A l’issue de ce scrutin et au vu des observations faites  avant, pendant et après le déroulement, la plateforme électorale des organisations de la société civile a formulé des  recommandations au gouvernement, aux acteurs politiques, à la Céna, à la Cour Suprême, aux forces de défense et de sécurité.

Elle demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires pour anticiper sur une augmentation éventuelle du nombre de cas confirmés à la Covid-19, à la Céna de traiter de façon professionnelle les cas d’incidents de fraude et de corruption électorale relevés au cours du scrutin, de veiller à préserver l’intégrité des Procès-verbaux de dépouillement et de compilation des résultats tant au niveau des postes de vote que des arrondissements, de respecter son calendrier électoral et procéder, à la date du 24 mai 2020, à la proclamation et publication des résultats définitifs des présentes élections comme convenu,  à la Cour Suprême de régler promptement les contentieux électoraux issus de ce scrutin. Quant aux acteurs politiques, les Osc leur demande d’éviter  la surenchère sur les résultats et la répartition des sièges et d’attendre les proclamations des résultats définitifs par la Céna.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!