Installation des nouveaux conseils communaux : Le président Talon fait de l’application de la loi une priorité

0 49

Rien ne doit empêcher le processus de développement et le renforcement de la démocratie du pays enclenchés depuis son ascension au pouvoir en 2016. Le président Talon ne veut pas que le droit positif soit strictement respecté dans tous les aspects du développement. Ainsi après l’annonce des résultats des dernières élections communales et municipales par la Céna, il a demandé aux préfets de prendre les diligences nécessaires aux fins d’assurer l’installation des conseils communaux dans les délais prévus par la loi.

Que prévoient les textes ?

Banniere carrée

L’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté a dit Jean Jacques Rousseau dans son ouvrage « Du contrat social ». Fort de cela, le président Talon ne souhaite pas constater de faille au niveau de l’application dans des textes de loi en vigueur et qui encadrent l’installation des conseils communaux ou municipaux. La loi prévoit que dans les deux semaines suivant l’annonce des résultats par la Céna, les conseils communaux issus des élections soient installés. Il faut préciser que le processus d’installation desdits conseils devra se mettre en branle, assorti de l’élection des maires, de leurs adjoints, ainsi que des chefs d’arrondissement.
Les autorités déconcentrées que sont les préfets (chacun dans son département de compétence) sont priés de veiller au respect scrupuleux de la loi, notamment en ce qu’elle dispose que c’est la liste qui a la majorité absolue qui désigne le maire.

Par ailleurs, il faut préciser qu’un certain nombre de choses mérite d’être corrigé. Il s’agit de l’entente entre les conseillers de la liste majoritaire sur le nom de leur candidat au poste de maire, pour éviter les surprises de dernière heure vues dans le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!