Lutte contre le terrorisme : 38 suspects interpellés dans une opération militaire conjointe Côte d’Ivoire-Burkina Faso

0 55

38 suspects ont été interpellés dans une opération militaire conjointe entre les Forces armées burkinabées et ivoiriennes.

Cette information a été rendue public par les Forces armées ivoiriennes, dans un communiqué, le lundi 25 mai 2020.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette opération dénommée « Comoé 2020 », le bilan fait état de l’interpellation de 38 suspects soit 24 par les Forces armées burkinabées et 14 par les Forces ivoiriennes et une base terroriste a été démantelée en territoire burkinabé, huit combattants armés des groupes armés terroristes tués, des armements, munitions, équipements informatiques, téléphones portables et motocyclettes saisis.

Banniere carrée

Cette opération planifiée depuis le mois de février sur quelque 580 kilomètres de sécurisation de la bande frontalière commune entre les deux pays vise à « endiguer dans cette zone couverte de forêts, les trafics illicites, les braquages à main armée mais surtout l’action des groupes armés terroristes ».

Par ailleurs, selon ledit communiqué, le chef d’état-major de l’armée ivoirienne, le général Lassina Doumbia, et son homologue du Burkina Faso, le général Moïse Minoungou, ont effectué vendredi une visite de terrain dans la localité frontalière de Kafolon-BAC pour « féliciter de vive voix » les troupes engagées dans le cadre de l’opération de lutte anti-terroriste « Comoé 2020 ».

Ces résultats ont été probants grâce à la bonne coordination des actions de ces deux chefs d’état-major.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!